Secunews
Piratages

Kovter, infecte des millions d’utilisateurs de Pornhub

Kovter, infecte des millions d’utilisateurs de Pornhub

Depuis plus d’un an, un logiciel malveillant ‘Kovter’ (adware) a infecté les machines de plusieurs millions d’internautes, utilisateurs du service de vidéos pornographiques.

Un piratage de grande envergure.

Le site de vidéos pornographiques Pornhub, leader mondial du secteur, a été victime d’un logiciel malveillant, ayant touché plusieurs millions d’utilisateurs dans le monde, l’attaque a été révélée par la firme de sécurité Proofpoint.

Des clics automatiques

Et elle ne date pas d’hier.

Concrètement, depuis plus d’un an, les machines des internautes ont été infiltrées par le biais d’une fausse publicité, les invitant à mettre leurs navigateurs internet ou leurs systèmes d’exploitation à jour.

Et en cas de clic, les victimes installaient en réalité un malware capable de générer des clics sur des publicités, pour générer des revenus publicitaires pour les pirates.

D’autres risques potentiels sont à craindre.
Car le malware ‘Kovter’, une fois installé, est capable de commettre d’autre méfaits, comme installer d’autres logiciels malveillants, ou subtiliser des données privées.

Compte tenu du trafic de Pornhub, plusieurs centaines de millions de visiteurs chaque mois, ce sont des millions d’internautes qui ont été potentiellement touchés par cette attaque.

C’est cet énorme délai entre la mise en oeuvre de l’attaque et sa découverte qui a permis de toucher autant de monde.

Pornhub, dans la foulée, a assuré avoir stoppé sa propagation.

secunews.org: Conseille à tous les utilisateurs de s’assurer qu’ils disposent sur leur ordinateur et leur smartphone, d’un antivirus configuré pour se mettre à jour automatiquement et fréquemment, des derniers correctifs de sécurité diffusés,d’un logiciel pare-feu,éviter le plus possible les sites Web inconnus ou peu recommandables et de vous méfiez des mails reçus de provenance inconnue afin d’empêcher que vos PC ou vos appareils mobile ne deviennent un élément d’un réseau de zombie (botnet)

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire