QR Code détournés aux bornes de parking

Aux États-Unis, les forces de l’ordre tirent la sonnette d’alarme concernant les parcmètres.

Un rappel rapide

Les QR Codes, (Quick Response) sont des codes-barres carrés, scannés par votre smartphone pour effectuer diverses tâches. Si vous utilisez des applications d’authentification sur votre mobile, vous avez presque certainement dû en scanner une pour configurer 2FA pour les sites Web que vous utilisez. De même, ces codes peuvent être trouvés dans la rue, dans les tests covid, dans les entreprises ou à peu près partout où vous pouvez penser.

Récemment, des hammeçonneurs ont détournés le R code de parking, cherchant à s’emparer des détails de paiement.

Sonnez l’alarme QR

Cette attaque particulière semble s’être produite sur une période d’au moins quelques semaines, plusieurs comptes Twitter des forces de l’ordre y faisant référence comme suit : 

L’escroquerie dite « payer pour se garer » consiste à placer de faux autocollants de code QR sur les parcmètres, incitant les gens à payer en utilisant le code. Au début, je ne savais pas s’ils plaçaient de faux autocollants sur de véritables avis de code QR de paiement ou s’il s’agissait également de faux avis. 

Il s’agit d’un véritable avis de « stationnement payant par application » imprimé avec le faux autocollant de code QR placé dans le coin inférieur droit. Il s’agit d’un travail dont la conception globale donne l’impression qu’il est censé être là.

Du scan au phishing

Une fois scannées, les victimes potentielles sont dirigées vers un faux site Web de « parking payant rapide ». À partir de là, la collecte des détails de paiement n’est plus qu’à quelques clics.
 On ne sait pas quel niveau de détails personnels sont pris avec la carte, mais au strict minimum, nous nous attendons à des choses comme le nom, l’adresse, la date de naissance. Cela signifie que quiconque est tombé dans le piège devra surveiller de près les autres formes de correspondance, car cela pourrait facilement servir de rampe de lancement pour d’autres tentatives de phishing ou d’ingénierie sociale. Si les détails de paiement ont été remis, les victimes devront annuler ces détails de paiement avant que les escrocs ne puissent se lancer dans des dépenses effrénées.

sont de plus en plus fûtés, et tentent de nouvelles techniques, soyez vigileants,, désormais même en scannant n QR code, ou effecuant un paiement à un terminaL.