Secunews
High-Tech Piratages

Le parlement européen veut imposer ‘des droits et des obligations’ aux robots

Les robots auront-ils bientôt une existence juridique ?
Partant du constat selon lequel les ventes de robots dans l’UE ont augmenté de 29 % en 2014, marquant leur plus forte progression jamais enregistrée, la Commission des affaires juridiques du Parlement européen propose de leur attribuer le qualificatif de ‘personnes électroniques’.

Dans un projet de motion publié en mai 2016, les robots seraient dotés de ‘droits et d’obligations’ bien précis.

Les machines qui auraient la capacité de ‘prendre des décisions autonomes de manière intelligente ou celle d’interagir de manière indépendante avec les tiers’ seraient concernées par ce texte.

La ‘personne électronique’ pourra être jugée responsable

Il s’agit donc des robots humanoïdes, mais également des voitures sans conducteur.

Parmi les mesures concrètes évoquées par le rapport figure par exemple la possibilité de se retourner contre sa voiture sans conducteur en cas d’accident.

La ‘personne électronique’ pourrait ainsi être déclarée responsable.

Et pour payer la facture, les experts européens prévoient d’instaurer un fonds, qui serait alimenté par des taxes prélevées auprès des constructeurs et des utilisateurs.

Les rapporteurs préconisent également d’exiger le paiement de cotisations sociales par les employeurs de ‘ personnes électroniques’.

Une charte éthique pour les concepteurs

Le rapport imagine aussi une ‘charte éthique’ respectée par les concepteurs de robots.

Les ingénieurs devraient concevoir des robots bienfaisants et les industriels les vendre à un prix abordable dans certains domaines comme la santé.

L’Union européenne veut s’aligner sur les pays étrangers qui envisagent déjà des mesures réglementaires en matière de robotique et d’intelligence artificielle.

[quote]’L’humanité se trouve à l’aube d’une ère où les robots, les algorithmes intelligents, les androïdes et les autres formes d’intelligence artificielle, de plus en plus sophistiqués, semblent être sur le point de déclencher une nouvelle révolution industrielle’, explique la rapporteure du texte, l’eurodéputée luxembourgeoise Mady Delvaux.[/quote]

En filigrane de ce rapport, on devine les trois «Lois de la robotique» énoncées par Isaac Asimov, dont l’œuvre accorde une très grande place aux robots:

[quote]’- Première Loi: un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger

– Deuxième Loi: un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.

– Troisième Loi: un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’est pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi’.

Plus d’infos voir: ‘Trois lois de la robotique‘ (Wikipedia)[/quote]

Voir aussi:
Les robots pourraient détruire 5 millions d’emplois d’ici 2020.

Commentaires

Laisser un commentaire