Secunews

Black hat hacker

Dans le folklore de la sécurité informatique, les black hats, ou pirate au chapeau noir, représente une famille de hackers.

À la différence des white hats, les black hats ont une nette préférence pour les actions illégales.
Cela va de la création de virus aux chevaux de Troie en passant par les vers et les logiciels espion.

Ces personnes tirent parti de leurs compétences informatiques à afin d’en tirer un bénéfice financier ou bien dans le but de nuire à des individus ou à des organisations (mais dans ce cas on parle plutôt de Cyber-terroristes).

Plus généralement, ils utilisent leur savoir pour découvrir des choses qui leur sont cachées.
Leur nombre ne cesse de grandir étant donné la valeur de plus en plus grande des informations dans la guerre économique.

Il n’est pas impossible que certains black hats finissent par changer de bord et se fassent employer par des sociétés spécialisées dans la sécurité informatique à l’instar de Sven Jaschan, auteur du virus Sasser, recruté en 2005, par la PME allemande Securepoint.

La communauté des black hats est hétérogène : les différents membres ne se reconnaissent pas toujours entre eux, à cause de leurs différences d’opinion, de capacités ou de philosophie.

Par exemple, ce même Sven Jaschan est considéré comme un traître par certains black hats qui considèrent qu’il n’avait pas à se vanter de ses actions douteuses.

0
0

Commentaires