Secunews
Jeux-Vidéos Piratages

Watch Dogs, c’est pour le 27 Mai 2014

Watch Dogs, c’est pour le 27 Mai 2014

L’éditeur de jeux vidéos Ubisoft a annoncé jeudi qu’il allait lancer le 27 mai 2014 son très attendu jeu “Watch Dogs” sur les aventures d’un pirate informatique, une sortie longtemps repoussée.

Le report de la sortie mondiale de ce jeu, initialement programmée en novembre 2013, avait provoqué une grosse chute de l’action Ubisoft à la bourse, Toutefois, la sortie du titre avant les fêtes aurait mis “Watch Dogs” en concurrence directe avec “Call of Duty”, un autre jeu vidéo star.

Mais après avoir peaufiné son produit, sortir l’un des titres les plus attendus de l’année en mai va permettre à l’éditeur français de toucher les joueurs des consoles de dernière génération Playstation 4 et Xbox One, avides de nouveaux jeux.

“Watch Dogs” sera disponible pour les dernières versions, ainsi que pour les modèles précédents des consoles Playstation et Xbox, ainsi qu’en version pour PC pour les appareils fonctionnant sous Windows.

Le prix du jeu n’a pas été communiqué.
Une version spéciale destinée à la console Wii U doit sortir dans les mois à venir.

[quote]Ce jeu d’action-aventure place le joueur dans la peau d’un brillant hacker, Aiden Pearce, qui se transforme en voyou pour venger sa famille, victime d’un drame.

Le héros s’attaque également à de nombreuses missions secondaires, peut s’asseoir jouer à des tables de poker, résoudre des casse-tête ou participer à des courses sauvages en pleine ville.

Basé à Chicago, Aiden peut pirater à peu près tout, des téléphones portables des passants qu’il croise jusqu’au terminaux qui contrôlent les feux de circulation ou l’électricité dans certains quartiers, sans parler des comptes en banque.[/quote]

[quote]Dans “Watch Dogs”, le personnage est d’abord motivé par son désir de vengeance, mais au fur et à mesure de ses découvertes concernant les autorités de la ville, ses convictions évoluent, note Ubisoft.[/quote]

A titre d’exemple, la plupart des actes de piratage perpétrés dans le cours du jeu consistent à infecter des systèmes automatisés.

C’est là une tendance relativement nouvelle, apparue il y a quelques années avec le ver Stuxnet, qui s’attaquait aux systèmes industriels de pilotage d’un site nucléaire iranien.

Cela montre comment un programme informatique peut causer des dégâts concrets, puisque Stuxnet a endommagé des équipements physiques.

Or cela est également possible dans le jeu Watch Dogs.

Bien que certaines de ces attaques soient très similaires à celles observées dans le monde réel, cela reste fort heureusement une simulation!

Il faut comprendre que Watch Dogs n’apprend pas à pirater mais peut donner une idée de la puissance potentielle d’un outil de piratage., en espérons que ce jeu va sensibiliser le public aux questions de sécurité des réseaux dans les villes du futur qui doivent être prises très au sérieux car une attaque pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

Ce genre d’action n’est pas sans rappeler les récentes révélations du consultant en informatique Edward Snowden concernant les pratiques d’espionnage des agences du renseignement américain.

De plus amples informations sur Watch Dogs sont disponibles sur le site officiel (en français)

Voir aussi:
Watch Dogs trailer mai 2014 (9 minutes)
Ubisoft traque les ventes anticipées, avec une amende de 500.000 euros à la clé

0
0

Laisser un commentaire