Secunews
Divers

Le site Internet de la boutique d’Orange.fr à été piraté

Le site Internet de la boutique d’Orange.fr à été piraté

Le site Internet de la boutique d’Orange.fr a été victime d’un piratage en fin de semaine derniére, a confirmé ce lundi l’opérateur.

Le piratage avait originellement été annoncé par un compte Twitter lié au mouvement informel Anonymous, qui ne l’a toutefois pas revendiqué.

D’aprés un document publié sur Internet par le pirate présumé, ce dernier a pu avoir accés à de nombreuses informations du site, notamment au mot de passe administrateur de la boutique, fermée par précaution par l’opérateur vendredi, la boutique a rouvert lundi matin.

Interrogé par Zataz, l’auteur présumé du piratage “affirme avoir téléchargé des informations personnelles concernant les clients de l’opérateur et qu’il les rendra publiques si Orange ne céde pas à une future demande” dont la nature n’a pas été précisée.

Dans un langage confus, il explique avoir découvert les problémes des Français:

“Je respecte le peuple, je parle avec des Français, je découvre leurs avis.

J’ai pris une décision, me mettre du côté du peuple, un peuple de plus en plus opprimé, comme le mien, j’ai aidé des Allemands, des Espagnols, des Russes, maintenant je vais aider les Français face à leur gouvernement.”

Plusieurs interrogations surviennent dans les têtes de la rédaction de zataz.

L’hacktiviste écrit dans un anglais trés “professionnel”, trés “Wall Street English”., son action intervient alors que les opérateurs réfléchiraient à “stopper” l’Internet illimité sur le territoire hexagonale.

Pour rappel, la faille a été découverte en avril 2011.

Dernier point trés intriguant, le hacker a utilisé la version professionnelle, donc commerciale, du logiciel de piratage iranien, un outil informatique qui existe pourtant dans de nombreuses versions gratuites, bref, payer 350 dollars pour se lancer dans l’hacktivisme, voilà qui peut paraitre étonnant.

Les nouvelles armes des pirates informatiques à l’assaut des secrets des entreprises

Des pirates informatiques iraniens ont inventé un logiciel qui ne laisse aucune chance aux serveurs Internet.
En quelques clics de souris, les données privées et sensibles sauvegardées sur les serveurs d’entreprises Françaises et étrangéres sont accessibles aux flibustiers du web. (Cette enquête a été publiée dans le magazine Capital – Ao?t 2010)

0
0