Secunews
Informatique Internet Piratages

Attention à la diffusion indésirée de vidéos sur Facebook et Twitter venant de Buzzatomic ou Humour adulte 18+

Attention à la diffusion indésirée de vidéos sur Facebook et Twitter venant de Buzzatomic ou Humour adulte 18+

Les arnaques au clic existent depuis l’arrivée de Facebook mais sont de plus en plus nombreux sur les pages, restez prudents…

L’objet du délit ?

[quote]Buzzatomic, un site qui est à peine référencé sur Google mais qui propose des vidéos racoleuses, souvent à connotations sexuelles, le but est évidemment d’appâter le lecteur et de lui faire regarder une de ces vidéos pour ensuite obtenir des mentions “j’aime” automatiques sur d’autres pages Facebook.

En cliquant sur le bouton “Regarder” de ces vidéos, vous cliquez sans le savoir sur un bouton “j’aime” caché, du coup, chaque clic vous oblige à aimer une page alors que vous ne le souhaitiez pas à la base.

Cela permet ainsi à Buzzatomic d’obtenir des mentions “j’aime” très aisément sur ses pages Facebook comme “Humour adulte 18+”, qui compte déjà plus de 170.000 fans au moment où nous écrivons ces lignes, sans montrer une seule publication originale.[/quote]

Ainsi, le code source d’une page du site Buzzatomic contient presque 60 occurrences du mot Facebook, pour un nombre quasiment équivalent de balises dissimulées dans des iframes.

buzzomaticsourcecode(Clic sur l’image pour agrandir)

Autant de pièges pour l’internaute un peu trop curieux qui se retrouve, au passage, abonné à des pages Facebook

Grâce à ces spams, les personnes derrière Buzzatomic peuvent revendre la page Facebook à prix d’or pour d’éventuelles publicités, de l’argent facile en quelques clics.

Un simple WHOIS effectué sur ce nom de domaine, hébergé au Panama, permet d’associé les serveurs à d’autres sites au fonctionnement similaire.

buzzomaticwhois

Bref, avant de voir ce genre de vidéos racoleuses sur des sites que vous ne connaissez pas, le mieux est d’éviter de cliquer,  cela vous permettra de ne pas distribuer des liens malveillants sur Facebook.

Si la vague de spam actuelle se concentre sur le site Buzzatomic, il faut cependant préciser qu’il est loin d’être le premier à intégrer ce genre de manipulations indésirables.

Voir aussi:
Les 10 pièges à éviter sur les réseaux sociaux

secunews.org: Conseille à tous les utilisateurs de s’assurer qu’ils disposent sur leur ordinateur d’un antivirus configuré pour se mettre à jour automatiquement et fréquemment, des derniers correctifs de sécurité diffusés,d’un logiciel pare-feu,éviter le plus possible les sites Web inconnus ou peu recommandables et de vous méfiez des mails reçus de provenance inconnue afin d’empêcher que vos PC ou vos appareils mobile ne deviennent un élément d’un réseau de zombie botnet

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire