Secunews
Informatique Internet Piratages

Les 10 pièges à éviter sur les réseaux sociaux

Facebook , Twitter , Myspace, etc.., les réseaux sociaux font de plus en plus d’adeptes!
Mais pour les utiliser au mieux, attention à ne pas commettre d’erreurs.
Choisir les photos publiées, ne pas dévoiler toute son identité, ne pas accepter les contacts inconnus…

Voici 10 pièges à éviter.

 

1. N’acceptez pas les contacts inconnus

Internet est un réseau privilégié par les pédophiles en quête d’images ou de vidéos…
Mais pas seulement!

Masqués derrière un pseudonyme, ils peuvent entrer en contact avec des enfants via les “chats” ou les réseaux sociaux, en cherchant à se faire le plus d’amis possible, les enfants risquent d’accepter les contacts de parfaits inconnus.

2. Masquez votre identité

La plupart des réseaux sociaux invitent les internautes à se créer un espace personnel, sur lequel ils peuvent diffuser leur nom, prénom, adresse, numéro de téléphone…
Ces données sont ensuite diffusées et partagées avec des sites tiers experts en marketing.

Garder une certaine part d’anonymat vous protégera des spams intempestifs.

3. Ne vous connectez pas n’importe où

De plus en plus souvent, des internautes voient leur compte Facebook ou Twitter piraté suite à un e-mail de phishing.

Ces messages frauduleux les incitent à se connecter pour modifier certaines données.
Le lien inclus dans l’email les redirige non pas vers le site du réseau social, mais vers une copie hébergée sur des domaines contrôlés par les pirates.
Attention à ne pas divulguer compte et mot de passe à n’importe qui.

 

4. Restez discret sur votre vie

Réfléchissez-y à deux fois avant de renseigner votre statut (champ où l’on raconte son quotidien).

Les détails de votre virée à la mer alors que vous êtes en arrêt maladie, ou les dates de vos prochaines vacances peuvent s’avérer précieux pour votre manager ou les cambrioleurs qui scrutent le web…

5. Ne mélangez pas vie personnelle et vie professionnelle

Attention, les employeurs potentiels utilisent souvent les sites de réseaux sociaux.
Evitez, donc, de publier des avis négatifs sur l’entreprise que vous convoitez ou des photos qui pourraient ruiner vos nouvelles opportunités de carrière.
De même, si vous acceptez des relations de travail parmi vos contacts, soignez vos publications (statuts, photos, etc.).

Le mieux est d’adhérer à un réseau personnel et à un réseau professionnel.

6. Triez les photos que vous publiez

Des photos témoignant de votre résistance à l’alcool ne regardent que vous!
Sorties de leur contexte, elles paraissent beaucoup moins flatteuses.
D’autant que ces photos peuvent être facilement trouvées et partagées lorsqu’elles sont “taguées” (fonctionnalité qui permet d’ajouter votre nom sur votre photo pour l’indexer).

 

7. Protégez-vous contre le harcèlement

Certains internautes se servent des réseaux sociaux pour insulter leurs contacts ou leur envoyer des photos obscènes, dans les cas de harcèlement en ligne, certains jeunes sont spammés de messages anonymes, ne vous laissez pas intimider et dénoncez les auteurs des messages s’ils sont connus.


8. Faites attention aux (trop) bonnes affaires

Les arnaques aux petites annonces frauduleuses et aux produits contrefaits fourmillent sur le web, méfiez-vous des trop bonnes affaires, des offres fantaisistes et éviter les gros virements vers l’étranger.

9. Choisissez les groupes auxquels vous adhérez

“Vodka, Whisky, Bière… On n’a pas la même bouteille, mais on a la même passion.”
L’intitulé de ce groupe de fans vous fait sourire ?
Sachez que les groupes que vous rejoignez sont visibles de tous, bien au-delà des contacts de votre réseau.

Un cabinet de recrutement n’aura pas forcément le même sens de l’humour que vous.

10. Ayez conscience du temps passé

Les réseaux sociaux sont très chronophages.
L’étude de marché de l’institut Nielsen révèle une augmentation de 82% du temps passé sur ces sites entre décembre 2008 et décembre 2009.

Petite vidéo de mise en garde:

Vous arrive-t-il de communiquer votre numéro de carte bancaire par mail
Discutez-vous sur Facebook de l’état de votre compte ?
Si oui, vous êtes une proie idéale pour les fraudeurs opérant par internet.

Febelfin a loué les services de Dave pour en faire la preuve.

Avec ses longs cheveux gris et son regard éthéré, Dave est un voyant (ou plutôt: il se fait passer pour un voyant).

En réalité, il s’agit d’un acteur qui reçoit des informations sur ses clients via une oreillette.
Ses souffleurs, des pirates encagoulés dissimulés derrière d’antiques tentures de circonstance, parcourent sans répit les sites internet publics à la recherche d’informations sur les visiteurs sans méfiance qui font la file pour passer chez le médium.

Ce qu’ils déterrent est proprement hallucinant.

La plupart des gens passent en effet énormément de temps sur internet et y donnent une foule d’informations sur eux-mêmes, notamment via les réseaux sociaux. Photos de vacances, composition de famille, données personnelles comme l’âge, le domicile ou les hobbys, etc.. sur internet, il est très facile de retrouver toutes les données qui vous concernent.

Sans que vous en ayez conscience, c’est parfois toute votre vie que vous mettez en ligne.

Ce qui n’est pas sans risque.

Car les fraudeurs sur internet n’attendent que cela pour s’emparer de ces informations et les utiliser à leur profit.
Un numéro de carte bancaire ou des données d’identification communiqués par mail, et c’est la porte ouverte à tous les abus.

Pour vous faire prendre conscience de ce risque et vous inciter à la prudence dans la communication de vos données personnelles via internet, Safeinternetbanking.be a mis au point une campagne ludique avec l’agence de communication Duval Guillaume Modem.

Au centre de cette campagne, il y a Dave, un médium doté de pouvoirs “paranormaux”, tous les passants le croisant par hasard pouvaient s’adresser à lui pour lui demander un conseil gratuit et personnel.

Une opération qui a récolté un franc succès. 

Mais, cachés derrière Dave, officiaient quelques pirates informatiques soufflant discrètement à notre médium toutes les informations laissées sur des sites internet par ses visiteurs:

– Les noms de leurs enfants
– Le prix de leur maison
– Le montant sur leur compte bancaire
– Leurs dépenses vestimentaires du mois précédent
– Leur numéro de carte bancaire.

Partager des informations sur internet, c’est s’exposer aux abus.
Voir aussi:

Les 10 pièges à éviter sur les réseaux sociaux
2025 Exmachina, un jeu qui sensibilise aux risques du Net
Clic pour lire toutes les actus Facebook
Retrouvez secunews sur Facebook
Accéder a la page facebook Tout les faux groupes et pages de ce réseau social

secunews.org: Nous le répéterons jamais assez, vous dévoilez des éléments que la plupart des gens refuseraient de donner à un inconnu dans la rue, vous devez avoir le même comportement sur internet.

0
0

Laisser un commentaire