Secunews
Piratages

Spam le Viagra à la cote

Spams , virus , destructeurs de données, etc…, les cybercriminels ne chôment pas.
Un exemple, ces six derniers mois, 86% du trafic de courrier électronique était composé de spam
.

Au cours des six derniers mois, les réseaux sociaux et les services Web 2.0 sont devenus les canaux les plus en vogue pour la propagation de logiciels malveillants.

 

Dans le même temps, la quantité de spam a atteint 86% de l’ensemble du trafic de courrier électronique. Le spam pharmaceutique (de type Viagra) grimpe à 66% de l’ensemble des envois spam contre 51% pour les six derniers mois de 2009, révèle un rapport.

Un potentiel destructif impressionnant.

Les organismes financiers et bancaires ont été les cibles préférées des cybercriminels, rassemblant à eux seuls 70% du total des tentatives de phishing .

Les réseaux sociaux ont également été soumis à rude épreuve, car ils constituent une mine d’informations personnelles et de données susceptibles d’être utilisées pour le lancement d’attaques ciblées.

Citation:

Nous le répéterons jamais assez, vous dévoilez des éléments que la plupart des gens refuseraient de donner à un inconnu dans la rue, vous devez avoir le même comportement sur internet..

Les virus contaminant des fichiers et destructeurs de données ont fait leur retour au cours des trois premiers mois de 2010.

Même si leur activité est restée de très courte durée, leur potentiel destructif a largement compensé cette brièveté, provoquant d’importants dégâts, tant en termes financiers qu’au niveau des données des utilisateurs.

0
0

Laisser un commentaire