Secunews
Internet

Premiére prise d’otage web 2.0 sur Facebook

Les faits remontent à la nuit du vendredi 17 au samedi 18 juin2011, la police se présente avec un mandat d’arrêt à l’hôtel de Jason Valdez pour une affaire de drogue, l’homme, qui ne s’est pas présenté au tribunal, refuse d’obéir aux policiers et s’enferme dans sa chambre, accompagné d’une femme.

Rapidement, Valdez, muni d’un smartphone, poste un premier commentaire sur son profil.

“Je suis actuellement en train de parlementer avec ces enfoirés, ça s’annonce mal mais je suis prêt à tout, je vous aime et si je ne m’en sors pas vivant, je serai dans un meilleur endroit et vous avez tous été des supers amis”.

Pendant 16 heures, Jason Valdez, 36 ans, a raconté sur Facebook la prise d’otage dont il est l’auteur, encerclé par la police dans une chambre d’hôtel de Salt Lake City (Utah).

Ses amis et ses proches lui répondent:

Citation:

“on t’aime”, “on prie pour toi”,
“sois fort et prends la bonne décision”.

D’autres lui communiquent même l’emplacement des forces de l’ordre autour de la chambre.

Vers 2H30 du matin, il indique que sa batterie de téléphone est en train de l‚cher mais confirme sa détermination à aller jusqu’au bout:

Citation:

“Je vous tiens au courant pour vous dire que tout va bien jusqu’à ce que ces idiots fassent une connerie. DÓtes-leur que je sortirai QUAND JE SERAI PRET !!!”

Un commando a finalement maÓtrisé l’individu mais n’a pu empêcher ce dernier de se tirer une balle dans la poitrine, griévement blessé, il est toujours à l’hôpital.

Valdez devrait être poursuivi pour enlévement et tentative de meurtre..

Selon la police, interrogée par la chaÓne américaine ABC, les amis Facebook qui ont voulu lui donner un coup de main pourraient également être inquiétés par la justice.

0
0