Secunews
Divers Insolites

Le projet Superbus le bus du futur

voici le Superbus, c’est le nom de ce projet, qui se présente sous la forme d’une espèce de limousine super strech développée par l’université Delft University of Technology.

Conçu pour être aussi à l’aise sur routes normales avec un chauffeur que sur routes dédiés “supertracks” en mode pilotage automatique, le Superbus serait capable d’atteindre 250 km/h en vitesse de pointe, il se présente donc en alternative aux trains traditionnels, aux tramways ou aux trains à lévitation magnétique, comme une nouvelle solution à la mobilité future.

Question dimensions, on sait que le Superbus fait 1.7 m de haut, rendant impossible la position debout pour pas mal d’usagers à son bord, mais gage d’aérodynamique 15 mètre de long, mais il semblerait que chacun des 23 passagers dispose d’une portière pour un accès aisé.

Le projet Superbus prévoit:

23 places spacieuses et confortables pour le passager
L’air conditionné
16 portières en papillon facilitent l’entrée et la sortie

A l’arrière du véhicule, se trouvent quatre roues pour une conduite assistée, ainsi qu’un ensemble de batteries lithium polymère.

Le Superbus devrait être capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en 36 secondes grâce à une construction légère.

D’un point de vue conceptuel, il semblerait que le Superbus ne dépose pas ses passagers à des arrêts prédéterminés mais aux lieux précis souhaités et sa durée de vie serait de seulement 3 ans au lieu de 13 ans pour un bus normal afin de permettre d’être en phase permanente avec les nouvelles technologies à disposition.

De plus, le Superbus embarquerait divers capteurs et détecteurs d’obstacles jusqu’à 300 mètres pour plus de sécurité et les supertracks seraient composées d’une surface au sol emmagasinant l’énergie solaire nécessaire au fonctionnement de l’engin , mais elles permettraient aussi de faire chauffer la piste pour y éviter l’accumulation de neige ou de glace.

Même si ce projet semble complètement fou sur le papier, sachez que Delft University of Technology travaille principalement dans l’ingénierie aéronautique, que l’ingénieur en charge du projet est Antonia Terzi qui a déjà oeuvré en F1 avec Ferrari et Williams-BMW et que le projet Superbus a déjà reçu 7 millions d’euros de la part du gouvernement hollandais ainsi que 1 million d’euros de la part de la compagnie locale de bus Connexxion.

Accéder au projet Superbus (anglais)

Accéder au projet Superbus (anglais)

0
0

Laisser un commentaire