Secunews
Divers

L’Angleterre lance une campagne de recrutement spéciale hackers

L’Angleterre lance une campagne de recrutement spéciale hackers

Dans un monde de plus en plus régi par le numérique, les pirates informatiques sont une denrée rare, qui plus est lorsqu’ils ne sont pas issus d’une formation académique traditionnelle.

Au regard de la rapidité à laquelle va l’univers technologico-informatique, le gouvernement britannique a donc cherché une façon d’attirer vers les circuits officiels les
hackers
et futurs hackers “autodidactes”, rapporte le Guardian.

Le service de renseignement britannique, le
GCHQ
(Government Communications Headquarters), a ainsi lancé une campagne discréte de publicité et une page Internet en direction de ces cavaliers numériques.

L’idée est simple, ceux qui parviendraient à cracker le code qu’il leur est soumis obtiendront un rendez-vous avec des représentants du service pour un éventuel recrutement.

Drôle d’idée lorsqu’on sait que ces individus oeuvrent le plus souvent dans l’ombre.

Le GCHQ l’a compris, qui pense néanmoins que certains d’entre eux ont un vif intérêt pour le piratage éthique, notamment ceux qui se retrouvent sur des forums identifiés par les autorités britanniques comme étant des lieux de discussions légales.

La campagne est anonyme.

Le GCHQ confie au quotidien britannique qu’il a voulu une campagne discréte afin que la perspective d’une carriére dans le département ne soit pas la seule raison pour laquelle le pirate tente de débloquer le code proposé.

Citation:

“Gr‚ce à cette initiative, nous espérons toucher un public plus large, qui pourrait ne pas être attiré par les méthodes de publicité traditionnelles”, argumente un porte-parole du service.

Ironie du procédé, le GCHQ prévient que celui qui piratera le code de façon illégale ne pourra prétendre à un recrutement.

Avis aux amateurs, il n’y a ni notice ni consigne sur la page pour comprendre de quoi il s’agit.

N’est pas hacker qui veut.

Accéder a la page du challange

0
0