Secunews
Divers Internet

La pratique commerciale de Voo critiquée

La pratique commerciale de Voo critiquée

Par un toutes-boÓtes, VOO s’invite chez les Novillois, un élu critique cette pratique commerciale, c’est de la lutte contre le piratage, dit-on chez VOO.

Un courrier type a atterri récemment dans les boÓtes aux lettres des Novillois (Fernelmont).

VOO, la société active dans la télédistribution, la téléphonie et internet, signale qu’il va

Citation:

“devoir procéder à un inventaire de son réseau pour s’assurer que seuls ses clients réguliers sont connectés, afin d’éviter que des signaux parasites ne viennent perturber le réseau”.

Et l’opérateur de prévenir, sur un ton assez péremptoire

Citation:

“Nos techniciens devront accéder aux installations techniques de votre immeuble.
L’heure de visite est annoncée et les Novillois sont priés d’être au poste pour ouvrir la porte aux contrôleurs de VOO…”

La lettre a intrigué puis dérangé plus d’un Fernelmontois.

Philippe Rennotte, conseiller communal, a même décidé d’amener le débat à la table du conseil communal.

Citation:

“Ce sont vraiment des pratiques commerciales trés discutables”, débute conseiller communal.
Beaucoup de nos concitoyens, et spécialement les plus ‚gés, pourraient croire qu’ils sont quasiment obligés d’ouvrir à cet opérateur, un peu comme pour un relevé de compteur électrique.
Mais ici, on a affaire à un opérateur complétement privé, dans un marché libéralisé”.

Drôle de démarche, à Tillier

Dans son courrier, VOO en profite également pour faire un peu de retape, en annonçant des tarifs promotionnels et des avantages substantiels…

Citation:

“C’est un vrai mélange des genres”, peste Philippe Rennotte.
“Ils mettent le pied dans la porte et puis proposent ces promotions”.

¿ Tillier, on fait également état de pratiques commerciales trés agressives de VOO, voire franchement limites.

Citation:

“Un commercial qui faisait du porte à porte a demandé à mon parrain, ‚gé de 84 ans, de signer un document.

Il lui a dit que cela ne l’engageait à rien, que cela lui permettait juste de prouver qu’il avait bien fait son boulot, et quelque temps plus tard, mon parrain apprend qu’un abonnement est en cours.
Même pour internet, et il n’a même pas d’ordinateur.
Heureusement, en faisant les démarches, il a pu annuler assez facilement”, explique encore cette habitante de Tillier.

Du côté de VOO, on précise d’abord le cadre de ce courrier et de cette action.

Citation:

“Nous agissons de la sorte dans les régions o? notre réseau semble connaÓtre des problémes de piratage”, débute Patrick Blocry, responsable de la communication chez VOO.

Et cela semble être le cas du côté de Noville-les-Bois.

L’action des pirates a un impact négatif sur la qualité du réseau, avec des symptômes comme une vitesse internet ralentie”.

Mais, en optant pour le toutes-boÓtes, n’est-ce pas là une maniére un peu détournée de mener une campagne commerciale musclée ?

Citation:

“On procéde de la sorte justement pour que les personnes ciblées (à savoir, les pirates) soient touchées par le message”, continue Patrick Blocry.

VOO veut ainsi ramener les contrebandiers dans le droit chemin.
“On leur propose de régulariser leurs situations”, en leur plaçant même sous le nez un tarif promotionnel.

Par contre, sur les pratiques plus que douteuses dénoncées par cette habitante de Tillier, le responsable VOO est ferme.

Citation:

“Cela ne correspond pas du tout à notre politique maison.
Nous sommes en effet en train de faire des expériences commerciales, avec du porte à porte, dans deux régions précises.

Mais nous veillons justement à ce que nos collaborateurs n’aient pas ce genre de comportement”.

L’opérateur méne d’ailleurs une petite enquête pour avoir le fin mot sur ce qui s’est réellement passé à Tillier.

0
0