Secunews
Divers

Arnaque par SMS, 3.700 Ä en 2 jours

Arnaque par SMS, 3.700 Ä en 2 jours

Alors que de nombreuses publicités ont récemment vanté le plaisir de recevoir un forfait téléphonique sous le sapin, une famille de lessine (Belgique), victime d’une arnaque par SMS, a pour sa part reçu un cadeau empoisonné pour son nouvel an, une facture de 3.700 € de la part de Mobistar.

La mauvaise blague a débuté le mercredi 28 décembre 2011, lorsque le fils, ‚gé de 14 ans, reçoit un SMS l’invitant à envoyer son nom et son prénom en vue de bénéficier de SMS gratuits, voire de gagner un GSM.

Inconscient du danger, il répond à l’offre alléchante et voit par la suite sa boÓte de réception inondée de centaines de messages à caractére pornographique de la part du numéro “7071”.

Le lendemain matin, sa maman est avisée par Mobistar d’un dépassement inhabituel du forfait de 15 €, la facture atteint déjà plus de 2.500 €, dans la soirée, elle s’éléve à 3.700 €, alors que le numéro de téléphone du fils a en principe été bloqué le matin.

Citation:

“Maintenant, Mobistar nous réclame cette somme, ce qui n’est pas trés correct, explique la maman.

Comment la facture a-t-elle encore pu augmenter de 1.200€ en l’espace d’une journée alors que l’abonnement était bloqué ?

Comment se fait-il que l’opérateur n’ait pas réagi plus rapidement alors que dans mon contrat, mon fils n’a qu’un forfait de 15 € ?”

Contacté, le préposé au helpdesk de Mobistar explique qu’aucune formule d’abonnement plafonné n’est proposée par l’opérateur, mais que le client est informé par SMS du dépassement de son forfait.

La cliente lésée affirme n’avoir jamais reçu ce type d’avertissement :

Citation:

“J’en suis certaine parce que l’abonnement est à mon nom, donc ces informations devraient m’être envoyées directement, il nous est déjà arrivé par le passé de dépasser le budget fixé, mais nous le découvrons seulement lorsque la facture arrive dans notre boÓte aux lettres”.

La famille lessinoise a porté plainte et attend de voir la suite réservée à son dossier par la justice.

Citation:

“Notre fils mineur a reçu ces SMS trés choquants sans même qu’un accord parental soit demandé.
Nous espérons que les arnaqueurs seront démasqués pour que ça n’arrive à personne d’autre.

¿ propos de Mobistar, si la justice dit que nous devons payer la facture, nous le ferons, mais nous regrettons leur attitude et surtout le ton de la personne au téléphone, qui nous a intimé l’ordre de payer directement si nous ne voulions pas avoir un huissier à notre porte.”

¿ noter que l’interlocuteur au helpdesk de Mobistar a précisé qu’un geste commercial était envisageable lorsque l’arnaque était avérée.

Voir aussi:
Le smishing, phishing via votre téléphone

0
0