Secunews
Insolites

Un hacker transforme des pacemakers en bombes mortelles

Tuer une personne en un clic de souris en faisant dérailler son pacemaker?, c’est pas de la fiction, c’est possible. 
Jack Barnaby, ancien hacker reconverti dans la sécurité informatique a tiré la sonnette d’alarme lors d’un congrès à Melbourne.

Le spécialiste de l’informatique embarquée, ces ordinateurs dissimulés dans les objets mais aussi dans le corps humain, est parvenu à prendre le contrôle d’un pacemaker au moyen d’un ordinateur portable.

En bidouillant le code informatique du stimulateur cardiaque, il l’a transformé en appareil de mort, capable d’administrer des décharges de 830 volts.

La faille réside dans la fonction normalement réservée au cardiologue qui permet de mettre en fonction la prothèse une fois en place dans le corps du patient.

Des experts avaient déjà mis en évidence cette porte d’entrée pour les hackers et alerté les fabricants de stimulateurs.

Mais Jack Barnaby est allé plus loin, il affirme pouvoir provoquer des réactions en chaîne, un pacemaker piraté pourrait ainsi transmettre son code modifié à une autre pile cardiaque, et ainsi de suite.

Pour des raisons de sécurité, le hacker reconverti n’indique pas la marque de prothèse incriminée.

D’autant qu’il affirme avoir pu sans grande difficulté pirater les serveurs de l’entreprise pour y dérober les numéros de séries des pacemakers et les coordonnées de leurs porteurs fragiles du coeur.

0
0

Laisser un commentaire