Secunews
Divers

Trois membres présumés d’Anonymous en garde à vue

Trois membres présumés d’Anonymous en garde à vue

Deux hommes et une femme, soupçonnés d’avoir organisé des attaques informatiques contre le site Internet d’EDF, revendiquées au nom du collectif informel “
anonymous
“, ont été placés en garde à vue.

Deux des suspects ont reconnu leur participation aux faits et devaient être présentés ce jeudi 27 janvier à un juge de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Paris.

Le site institutionnel d’EDF avait été bloqué à plusieurs reprises les 20 et 23 avril 2011 puis le 2 juin 2011 par une attaque dite “de déni de service”.

Le blocage du site EDF, lancé dans le sillage du mouvement d’opinion déclenché par l’accident de la centrale Fukushima au Japon, le 11 mars 2011, avait entraÓné un préjudice financier évalué par l’entreprise à 160.000 euros.

Deux demandes d’entraide judiciaire ont été adressées à l’Allemagne et aux Etats-Unis.

Citation:

Une information judiciaire a été ouverte pour “accés et maintien frauduleux dans un systéme automatisé de traitement de données, entrave et participation à un groupement en vue de la participation à ces infractions”, a-t-on ajouté.

Elle vise en particulier à identifier d’autres participants à cette attaque, qui ciblait également les sites Internet de General Electric et d’un opérateur italien.

0
0