Secunews
Divers

Suicide d’une ado harcelée sur Internet au Canada

Victime d’un cyberprédateur et risée de ses camarades de classe, une jeune Canadienne, a mis fin à ses jours.
Un mois avant le drame, Amanda Todd avait posté une vidéo sur Internet dans laquelle elle racontait son calvaire. 

L’émotion ne retombe pas au Canada, une semaine après la mort d’Amanda Todd, une adolescente harcelée sur les réseaux sociaux, le pays s’apprête à lancer un débat national sur la cyberprotection des jeunes.

L’adolescente avait lancé un SOS dans une vidéo postée sur YouTube, sans parler, ni dévoiler son visage, Amanda y racontait son calvaire à l’aide de morceaux de papiers.

Amanda Todd n’avait que 12 ans lorsque sa vie d’enfant a basculé.


C’est en cherchant des amis sur les réseaux qu’elle fait la connaissance d’un homme par webcam interposée, il la convainc de lui montrer sa poitrine, après avoir tenté de la faire chanter, l’homme fait circuler le cliché compromettant sur Internet, la réputation”, si chère aux adolescents, d’Amanda est salie.

A plusieurs reprises, elle va changer d’école mais à chaque fois, son harceleur la retrouve, il prend un malin plaisir à publier les photos auprès de ses nouveaux amis, l’agression d’un groupe de filles de son âge viendra conclure cette longue descente aux enfers.

Symbole du cyberharcèlement

A 15 ans, Amanda Todd a déjà connu la dépression, les tentatives de suicide, l’alcool et la drogue.

Dans la vidéo qu’elle publie en septembre 2012, elle explique:

 

Un film qui, ce mardi, a été visionné plus de 8 millions de fois.

Citation:

“Je me bats pour rester de ce monde mais tout me bouleverse.Je ne fais pas ça pour attirer l’attention.Je le fais pour montrer que je peux être forte, J’espère que je pourrais prouver que tout le monde a un passé mais que le futur s’éclaircira, il faut juste le dépasser. Après tout, je suis toujours là non ?”

Amanda a été retrouvée morte mercredi dernier dans sa maison de Coquitlam près de Vancouver (Canada-Colombie-Britannique).

Son histoire fait immanquablement écho à celle de Lovisa Nystrand, une Suédoise de 14 ans, victime de viol, qui a brisé la loi du silence en publiant une vidéo sur Facebook début octobre.

Sur Twitter ou Facebook, de nombreux internautes ont rendu hommage à Amanda Todd dont la Première ministre britanno-colombienne, Christie Clark.

Une loi pour protéger les jeunes Canadiens devrait suivre

0
0

Laisser un commentaire