Secunews
Divers Internet

Les clauses sont trompeuses pour les connections illimitées en Belgique

Les clauses sont trompeuses pour les connections illimitées en Belgique

Le ministre belge de la Protection des consommateurs fustige les “clauses trompeuses”
“Lorsque vous vous rendez au restaurant et optez pour une formule buffet à volonté, le patron de l’établissement ne vient pas vous voir en vous disant, vous avez déjà trop mangé, rendez vos couverts!”

Pourtant, cette pratique pour le moins douteuse, c’est exactement celle qu’appliquent les trois opérateurs télécoms majeurs de notre royaume (Belgacom, Voo et Telenet) depuis ce 1er mars 2010.

Date qui correspond, pour deux d’entre eux (Belgacom et Telenet, à savoir, mis ensemble, 90% des connexions belges), au lancement d’une offre Internet totalement remaniée, introduisant dans leur gamme le surf illimité.

Enfin, illimité, c’est trés relatif…

le ministre Paul Magnette s’explique:

Citation:

“Alors que ces opérateurs communiquent au moyen de publicités trés agressives sur l’aspect illimité de leurs accés Internet, il y a bel et bien une limite.
Aprés avoir demandé à mon administration de se pencher sur ces offres, nous avons constaté qu’un astérisque renvoyait à une mention, bien évidemment trés discréte, qui réserve à l’opérateur la possibilité de sanctionner les utilisateurs qui téléchargeraient un trop gros volume de données. Or, illimité, cela veut dire illimité !”

Publicité mensongére, donc ?

Le ministre Magnette répond:

Citation:

Je n’irais pas jusque-là.
Il y a toutefois, clairement, utilisation de “clauses trompeuses”.
Ces clauses sont tout à fait contraires aux lois du commerce en vigueur.
Je rappelle donc les opérateurs visés à l’ordre…”

Et concernant Billi, dernier arrivant indépendant sur le marché des télécoms, qui casse véritablement les prix de l’Internet illimité ?

Citation:

Au moment d’examiner ces offres, Billi n’avait pas encore fait son apparition sur le marché, je veillerai à ce que ce cas soit, lui aussi, scruté de prés“.

Dommage collatéral de cette révision des offres, certains opérateurs comme Belgacom ont, certes, augmenté les capacités techniques (plus de vitesse, plus de volume) de leurs formules d’abonnement, mais ceci au prix, pour certains contrats (notamment le Go, devenu Start), d’une hausse de tarif de 1,15 € par mois.
Sans que le client n’ait son mot à dire!

Bien légal ?

Citation:

Sous certaines conditions, oui, il faudrait analyser les contrats.
C’est une autre question sur laquelle nous nous penchons actuellement.
Par ailleurs, nous étudions la possibilité d’inviter chaque opérateur à offrir une sorte de service de base, plus accessible financiérement à la population.

Internet, aujourd’hui, n’a plus rien d’un luxe, mais tend à devenir un besoin.
C’est donc une mesure qui pourrait prendre forme à plus au moins court terme
“.

Voir aussi:

Un nouvel opérateur belge propose le Triple Play illimité

Belgacom revoit son offre internet et propose enfin de l’illimité

(source:
dhnet
)

0
0