Secunews
High-Tech Insolites

La Cyberdépendance c’est quoi ?

La cyberdependance, drogue high-tech

La quantité de temps que beaucoup de jeunes passent en ligne est une source de frustration pour bien des parents.
Au début, ils se sont enthousiasmés pour ce nouveau média qu’ils voyaient comme un formidable univers de ressources éducatives pour leurs enfants
.

Mais ils se sont rapidement aperçus que les jeunes, au lieu de se servir d’Internet pour leurs recherches et travaux scolaires, passaient des heures à

Citation:

– Communiquer avec leurs amis par messagerie instantanée
– A jouer à des jeux vidéo
– Ou à parler à des inconnus dans des salles de discutions.

Les parents ont toujours trouvé difficile de maintenir un sain équilibre dans la vie de leurs enfants entre la part consacrée aux médias de divertissement et d’autres types d’activités
Internet n’a fait que leur compliquer la tâche.

Le caractère fascinant des communications et des jeux interactifs sur Internet fait que beaucoup d’enfants et d’adolescents ne voient plus le temps passer quand ils sont en ligne.

Malheureusement, parents et enseignants se rendent compte du problème seulement quand il est déjà devenu sérieux.

Le temps passé en ligne est facile à dissimuler, et la dépendance à Internet n’est pas encore largement reconnue par le corps médical. ( Le débat porte sur la question à savoir s’il s’agit d’une dépendance ou d’une conduite compulsive.)

Les enfants et les adolescents peuvent facilement devenir accros aux jeux en réseau, à la messagerie instantanée, à la pornographie et aux bavardoirs.

Selon un centre d’aide à la dépendance à Internet de la faculté de médecine de Harvard:
“Les enfants solitaires qui s’ennuient ou qui vivent dans des familles où personne ne s’occupe d’eux après l’école sont les plus vulnérables”.

Les enfants timides ou impopulaires à l’école sont souvent tentés de s’inventer une nouvelle identité dans les communautés virtuelles.

Les garçons, en particulier, aiment les jeux interactifs en ligne où chaque joueur assume un personnage de son choix.
Même quand ils sont des milliers à participer au même jeu dans ce qui peut apparaître comme une activité sociale, il existe un risque pour les enfants et les adolescents introvertis d’y consacrer trop de temps et d’isoler encore plus des jeunes de leur âge.

Le centre d’aide à la dépendance à Internet de la faculté de médecine de Harvard a identifié un certain nombre de symptômes de dépendance :

Symptômes psychologiques:

– Sentiment de bien-être et d’euphorie à naviguer sur Internet
– Incapacité de s’arrêter
– Besoin d’augmenter de plus en plus le temps consacré à Internet
– Manque de temps pour la famille et les amis
– Sentiment de vide, de dépression, et irritabilité quand privé d’un ordinateur
– Mensonges sur ses activités à la famille ou aux amis
– Problèmes à l’école ou au travail

Symptômes physiques:

– Syndrome du tunnel carpien
– Sécheresse des yeux
– Maux de tête migraineux
– Maux de dos
– Repas irréguliers ou sautés
– Mauvaise hygiène personnelle
– Insomnies ou changements dans le cycle du sommeil

Le test d’Orman (ou Internet Stress Scale) est connu pour mesurer la cyberdépendance

TEST DE DÉPENDANCE (Test d’Orman) répondez juste par oui ou par non:

1. Est-ce que vous passez plus de temps connecté sur l’Internet, que vous auriez initialement pensé ? OUI NON
2. Est-ce que cela vous dérange de limiter le temps passé sur l’Internet ? OUI NON
3. Est-ce que des amis ou des membres de votre famille se sont plaint du temps que vous passez sur l’Internet ? OUI NON
4. Est-ce que vous trouvez difficile de rester déconnecté pendant quelques jours ? OUI NON
5. Est-ce que le rendement de votre travail professionnel, ou vos relations personnelles, ont souffert à cause du temps que vous passez sur l’Internet ? OUI NON
6. Est-ce qu’il y a des zones de l’Internet, des sites particuliers, que vous trouvez difficile à éviter ? OUI NON
7. Est-ce que vous avez du mal à contrôler l’impulsion d’acheter des produits ou des services étant en relation avec l’Internet ? OUI NON
8. Avez-vous essayé, sans succès, d’écourter l’usage de l’Internet ? OUI NON
9. Est-ce que vous déviez beaucoup de vos champs d’action et satisfaction, à cause de l’Internet ? OUI NON

De 1 à 3 réponses positives, il y a une petite tendance à devenir cyberdépendant.
Entre 4-6 réponses positives, il y a une chance de développer une cyberdépendance.
Enfin, entre 7 à 9 réponses positives, il y a une forte tendance à devenir cyberdépendant.

Conseils pour les parents:

Si vos enfants passent trop de temps sur Internet, vous devez rétablir un bon équilibre entre le temps qu’ils passent à naviguer et d’autres types d’activités.

– Surveillez l’apparition de symptômes de dépendance à Internet. (demandez-vous si les activités en ligne de votre enfant nuisent à son travail scolaire, à sa santé ou à ses relations avec ses amis et les membres de la famille).

– Si votre enfant montre des signes importants de dépendance à Internet, vous devriez envisager de consulter un psychologue. (une utilisation compulsive d’Internet peut être le symptôme d’autres problèmes, dépression, colère ou une mauvaise estime de soi).

– Examinez vos propres habitudes en ligne. (avez-vous du mal à limiter le temps que vous passez sur Internet ?, n’oubliez pas que vos enfants prennent essentiellement modèle sur vous).

Si vos enfants passent trop de temps sur Internet, vous devez rétablir un bon équilibre entre le temps qu’ils passent à naviguer et d’autres types d’activités.

– Surveillez l’apparition de symptômes de dépendance à Internet.
Demandez-vous si les activités en ligne de votre enfant nuisent à son travail scolaire, à sa santé ou à ses relations avec ses amis et les membres de la famille.

– Si votre enfant montre des signes importants de dépendance à Internet, vous devriez envisager de consulter un psychologue.
Une utilisation compulsive d’Internet peut être le symptôme d’autres problèmes, dépression, colère ou une mauvaise estime de soi.

– Examinez vos propres habitudes en ligne.
Avez-vous du mal à limiter le temps que vous passez sur Internet ?
N’oubliez pas que vos enfants prennent essentiellement modèle sur vous.

– N’interdisez pas Internet à vos enfants.

C’est une partie importante de la vie sociale de la plupart des jeunes.
Établissez plutôt avec eux une entente sur les sites qu’ils peuvent fréquenter et le type d’activités qu’ils peuvent pratiquer en ligne, et appliquez-la rigoureusement.

On pourrait y retrouver, entre autres, le temps alloué par jour et l’interdiction de naviguer ou de communiquer par messagerie instantanée tant que les devoirs ne sont pas terminés.
L’utilité d’une telle entente est prouvée.
Une enquête menée en 2005 par le Réseau Éducation-Médias montre que les jeunes qui sont libres de passer autant de temps qu’ils le désirent sur Internet passent 95 % plus de temps en ligne.

– Installez l’ordinateur dans un endroit passant.
– Encouragez d’autres types de divertissement, en particulier les activités sportives en compagnie d’autres jeunes.
Si votre enfant est timide ou mal à l’aise avec les jeunes de son âge, envisagez de lui faire suivre des cours.
Poussez-le à participer à des activités qui le mettront en contact avec des jeunes qui partagent les mêmes intérêts, cours d’informatique ou autres passe-temps.

– Regardez du côté des logiciels qui supervisent ou restreignent l’utilisation d’Internet.
Ils peuvent vous aider, mais n’oubliez pas qu’un jeune qui maîtrise bien les nouvelles technologies peut facilement les désactiver.

Votre but ultime devrait être d’apprendre à vos enfants à autodiscipliner et à adopter d’eux-mêmes une attitude responsable en ligne.

– Si votre enfant ne semble intéressé qu’aux jeux vidéo en ligne, essayez de l’encourager à pratiquer une activité connexe, par exemple lire des livres de science-fiction ou de littérature fantastique s’il aime les jeux de rôles sur Internet.

0
0

Laisser un commentaire