Secunews
Divers

Des enfants pour fabriquer les smartphones de Samsung

L’oganisation de défense des droits des travailleurs China Labor Watch, qui avait déjà épinglé le sous-traitant d’Apple Foxconn, a dénoncé dans un rapport les conditions de travail chez un sous-traitant de Samsung, HEG Electronics. 

Dans cette usine de 2000 personnes, qui fabriquent notamment des smartphones, 60% à 80% des salariés auraient moins de 18 ans et sont employés aux mêmes postes que les adultes.

Une centaine avait moins de 16 ans au moment de l’enquête, réalisée pendant les vacances scolaires grâce à des membres de l’association infliltrés dans l’usine.

Ces mineurs sont payés 70% du salaire des adultes, et le salaire de base est de 145 euros par mois, pour 11 heures de travail par jour, six jours par semaine, rapporte China Labor Watch.

Ce qui est contraire à la loi chinoise, qui limite le travail à huit heures par jour et cinq jours par semaine.

Samsung affirme avoir fait inspecter l’usine deux fois cette année et n’avoir constaté aucune irrégularité, mais l’association dénonce la corruption des auditeurs, et les mesures prises par HEG Electronics pour se préparer à ses audits afin de montrer son plus beau visage lors des enquêtes.

L’industriel a réagit en annonçant qu’il allait dépêcher ses propres équipes sur place dès demain.

China Labor Watch a publié en juillet 2012 un rapport alarmant sur les conditions de travail dans l’industrie électronique en Chine.

0
0

Laisser un commentaire