Secunews
Internet Piratages

Arrestation de l’administrateur du site The Pirate Island

Arrestation de l’administrateur du site The Pirate Island

L’administrateur d’un site pirate français de téléchargement et de partage de films, de musiques et de jeux a été interpellé et mis en examen jeudi à Strasbourg.

Selon le parquet, ce Strasbourgeois de 28 ans a été déféré devant un juge et mis en examen.

Une information a été ouverte pour diffusion, sans autorisation, de fichiers protégés par le doit d’auteur, une infraction assimiliée à de la contrefaçon.
L’enquête avait débutée il y a un an faisait suite à une plainte de la Sacem et de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa).

Le suspect qui se faisait appeler “Nightbird” (oiseau de nuit), animait un site dénommé “The Pirate Island”.

Il a annoncé lui-même son interpellation à ses usagers indiquant avoir fermé son site internet après son arrestation intervenue mercredi, le webmaster a affirmé avoir été victime d’une dénonciation.

[quote]“En effet, j’ai aujourd’hui été interpellé par la DIPJ de Strasbourg suite à la plainte de la SACEM, de l’ALPA et suite à une dénonciation.” indique le webmaster.

Pour conclure, sachez que le site ferme définitivement ses portes et qu’aucune suite ne sera donnée à TPI.

Attention donc aux arnaques si vous êtes contactés pour une soit disante “copie” ou “suite” à TPI.”[/quote]

Selon Zataz, “The Pirate Island” comptait plus de 50.000 membres qui pouvaient accéder à environ 9.400 films et plus de 13.000 séries télévisées ainsi qu’à des fichiers musicaux qui étaient mis à disposition par le biais de liens.

Le site fonctionnait sur un système qui proposait aux adhérents, moyennant quelques euros de raccourcir leur temps de téléchargement à partir de banque de données, il aurait permis de générer un chiffre d’affaire de plus de 400.000 euros, dont la moitié aurait été pour le webmaster qui risque très gros aujourd’hui devant la justice.

La police détient désormais les coordonnées des clients du site, répertoriant ceux qui ont payé pour avoir accès aux fichiers piratés, mais, selon Numerama, “il est très peu vraisemblable que les informations concernant les utilisateurs du site soient exploitées contre eux”.

En ce qui concerne la dénonciation annoncée par l’individu, une source proche du dossier a confirmé qu’un autre tracker avait eu la langue bien pendue pour voir disparaitre ce concurrent.

0
0

Laisser un commentaire