Secunews
High-Tech Jeux-Vidéos Piratages

Arnaque Microsoft par téléphone en Belgique

Arnaque Microsoft par téléphone en Belgique

Romain, 17 ans, n’en revient toujours pas, ce jeune homme originaire de Merchtem, au Nord de Bruxelles (Belgique), était au domicile familial le lundi 22 juillet 2013 quand le téléphone a retenti, au bout du fil, une voix en anglais, se faisant passer pour Microsoft, lui explique que la famille utilise un ordinateur dont la version de Windows n’est pas à jour.

Méfiance face à cette nouvelle arnaque.

[quote]“On nous a téléphoné en anglais sur notre téléphone fixe”, nous confie le jeune homme.
“À mon avis, ils ont choisi le numéro au hasard dans un bottin téléphonique.
On ne sait pas d’où vient l’appel.”[/quote]

À l’autre bout du fil, le scénario des pirates informatiques semble bien rôdé. 

[quote]“Ils ont dit que notre version de Windows était défaillante et qu’il fallait qu’on allume notre ordinateur.”[/quote]

Sur le moment, ni Romain, ni sa soeur, Amandine, 26 ans, ne se posent de questions.

[quote]“On essayait de comprendre ce qu’ils nous racontaient.
Ils avaient l’air de bien s’y connaître, ils ont baissé notre garde en parlant en anglais.
Ils nous ont demandé de télécharger un programme de prise de contrôle à distance du PC.”[/quote]

Débloquage au prix fort

[quote]“Ensuite, ils ont été dans les paramètres de Windows, en allant chipoter, ils ont changé la configuration de l’ordinateur, on ne savait plus y accéder.
Ils voulaient qu’on renouvelle notre licence.”[/quote]

Et là, les prix réclamés sont salés:

– 139 euros pour 3 ans
– 259 euros pour 4 ans
– et jusqu’à 349 euros pour 6 ans.

Les jeunes hésitent, les prix correspondent au coût d’une licence Windows selon eux, et leurs interlocuteurs semblent crédible, leurs parents sont absents, ils n’osent pas prendre seuls une décision.

“Ils insistaient pour demander si on prenait une décision, ils nous ont mis la pression.”
À ce moment-là, le ton devient menaçant.

[quote]“On a raccroché, l’ordi s’est rallumé, depuis, la machine est inaccessible.”[/quote]

Plusieurs personnes crédule pourrait se faire avoir

Heureusement, Romain et Amandine n’ont pas cédé.
Sans quoi les pirates auraient eu à disposition leurs coordonnées bancaires.

Depuis, leur père a signalé l’affaire à la Computer Crime Unit ( FCCU ) de la police fédérale.

Pour l’heure, l’ordinateur est toujours hors service.
Les pirates ne le débloqueront que contre monnaie sonnante et trébuchante.
Seule solution, le formater, en d’autres termes le “remettre à zéro”… ce qui entraînera au passage une perte de toute les données inscrites sur le disque dur.

Pour information Microsoft ne vous contacteras jamais par téléphone, concernant la validité de votre windows

Une autre personne plus agée c’est fait avoir!

Une habitante de Heverlee (Belgique) a perdu 350 euros après avoir été dupée par des imposteurs se faisant passer pour des travailleurs de Microsoft et lui faisant croire qu’un logiciel malveillant endommageait son ordinateur.

Une fraude constatée partout en Belgique.

La sexagénaire a alors reçu un coup de téléphone d’une dame anglophone, lui affirmant que son ordinateur avait un problème et lui demandant de l’allumer.
Après avoir refusé et raccroché, la victime a reçu un second appel quelques heures plus tard.

Un homme, se présentant comme un collaborateur de Microsoft, l’a convaincue que son ordinateur devait être pris en main car un logiciel malveillant s’y était installé.
La dame lui a alors permis d’accéder à distance à son ordinateur, et a versé les 350 euros demandés sur un compte bancaire inconnu, via PC-Banking.

C’est arriver en Belgique, mais cela peux très bien arriver dans d’autres pays également.
Un internaute avertis en vaut dix.

Voir aussi:
Le smishing, phishing via votre téléphone.

0
0

Laisser un commentaire