Secunews
Internet

(MAJ) Voici comment suivre l’audition en direct de Mark Zuckerberg ce soir à partir de 18h20 sur internet

(MAJ) Voici comment suivre l’audition en direct  de Mark Zuckerberg  ce soir à partir de 18h20 sur internet

Alors que l’audition devait à l’origine se tenir à huis clos, le Parlement européen a finalement décidé de diffuser la venue du patron de Facebook en direct sur internet.

Après avoir été convoqué par le Congrès américain dans le cadre de l’affaire Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg continue d’être auditionné en passant cette fois par la case Parlement européen, à Bruxelles.

Une audition qui sera donc retransmise en direct ce mardi 22 mai 2018  à partir de 18h20, sur le site du parlement.

C’est Antonio Tajani, le président du Parlement européen, qui a annoncé la bonne nouvelle sur Twitter :

“J’ai personnellement discuté avec le PDG de Facebook, Monsieur Zuckerberg, de la possibilité de diffuser en direct ma rencontre avec lui. Je suis content d’annoncer qu’il a accepté cette demande. Une excellente nouvelle pour tous les citoyens européens.”

De son côté, Facebook a simplement déclaré au site Politico :

“Nous attendons la réunion avec impatience et nous sommes heureux qu’elle soit diffusée en direct”.

Mark Zuckerberg devra s’expliquer sur les lacunes du réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs, notamment lors du ‘scandale Cambridge Analytica‘.

Selon des chiffres communiqués par Facebook à la Commission européenne, les données de “jusqu’à 2,7 millions” d’Européens ont pu être transmises de “manière inappropriée” à la firme Cambridge Analytica.

Cette rencontre aura lieu trois jours avant l’entrée en vigueur d’une nouvelle législation européenne visant à mieux protéger les données personnelles des Européens, à savoir le ‘RGPD‘ (Règlement général pour la protection des données).

Pour suivre cette audition, il vous suffit de vous rendre sur le site du Parlement européen ( ICI ) dès 18h20.

La rencontre sera suivie dès 19h30 par une conférence de presse.

Mise à jour:

Limitée à une grosse heure, l’audition a permis au patron de Facebook de rester dans des considérations déjà connues et d’éviter les questions les plus délicates des chefs de groupes.

Il a ainsi rapidement balayé d’un revers de main une question du libéral Guy Verhofstadt lui demandant si son activité ne constituait pas un monopole.

“Êtes-vous prêts à ouvrir vos livres aux autorités européennes anti-trust ?”, avait notamment demandé l’ancien Premier ministre belge.

“Nous vivons dans un monde très concurrentiel, avec une moyenne de huit systèmes de communication utilisés par personne, et je vois émerger de nouveaux concurrents au quotidien”, a brièvement répondu M. Zuckerberg.

Le co-président du groupe des Verts, le Belge Philippe Lamberts, s’est agacé à la fin de la réunion de constater que M. Zuckerberg n’avait répondu à aucune de ses questions précises.

Hôte de la réunion, le président du parlement européen Antonio Tajani a rappelé que tout le monde connaissait la durée limitée de la réunion vu que M. Zuckerberg devait prendre un avion.

L’Américain a quant à lui promis de répondre individuellement et par écrit à chaque question qui lui avait été posée.

Des cadres de Facebook seront encore entendus dans quelques jours en commission du parlement européen.

Voir aussi:
Facebook va avertir les utilisateurs concernés par l’affaire Cambridge Analytica ce lundi.
1,5 milliard de fichiers privés sensibles, facilement accessibles sur internet.

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire