Secunews
Divers

Un cyber séducteur sévissait sur Facebook

Un cyber séducteur sévissait sur Facebook

Utilisant des faux profils, l’escroc belge, séduisait des dames pour s’introduire chez elles et les voler, il aurait environ 120 faits à son actif.

Mercredi, le juge d’instruction Olivier Bontyés a de nouveau placé sous mandat d’arrêt Xavier Z., un escroc Bruxellois de 35 ans qui traquait ses victimes sur Facebook.

Il a fallu plusieurs mois de travail pour que les enquêteurs du SER de la zone de police Lesse et Lhomme parviennent à identifier et interpeller ce cyber séducteur qui avait fait une victime à Houyet.

Une jeune dame qui l’avait hébergé pendant trois semaines en octobre 2009.
Le Casanova s’en était allé en emportant son portefeuille et ses bijoux, en possession des numéros des comptes bancaires de la jeune femme, il s’est empressé de prélever tous ses avoirs, le préjudice total s’éléve à 4.000 €.

L’enquête fut ardue, car l’escroc utilisait des faux noms et faux profils sur Facebook, avec des photos d’autres hommes, il s’était organisé pour ne pas se faire pincer.

Quatre autres victimes avait été recensées, mais il se pourrait que d’autres femmes n’aient pas déposé plainte.

Autre spécialité du bruxellois, des achats par correspondance.

Des achats qu’il ne payait pas, il commandait toutes sortes d’articles, notamment des GSM qu’il se faisait livrer par colis, dans des commerces de quartier, notamment chez un libraire d’Uccle, qui avait été averti de ses agissements et qui a alerté la police permettant ainsi l’interpellation de Xavier Z, le 20 avril 2010.

Placé sous mandat d’arrêt, il fut libéré sous conditions aprés plusieurs semaines de détention préventive, le Bruxellois n’avait avoué que les faits pour lesquels il avait été questionné, la poursuite de l’enquête en a mis environ 120 autres a jour.

Notamment une escroquerie au préjudice d’une dame ‚gée de Courcelles, dont les comptes bancaires ont été délestés de 12.000 €.

Xavier Z. a aussi retiré de l’argent au moyen de cartes de banque volées ou trouvées.
Tous ces méfaits sont antérieurs à son arrestation en avril 2010, il semblerait qu’il n’y a pas eu de récidives aprés sa libération.

Le nouveau placement sous mandat d’arrêt de Xavier Z. a été motivé par les nécessité de l’enquête et le fait qu’il n’a pas de domicile fixe.

Voir aussi:

Banni de Facebook aprés avoir couché avec 300 utilisatrices

Les 10 piéges à éviter sur les réseaux sociaux

old.secunews.org: Nous le répéterons jamais assez, vous dévoilez des éléments que la plupart des gens refuseraient de donner à un inconnu dans la rue, vous devez avoir le même comportement sur internet.

0
0