Secunews
Divers Informatique Internet Piratages

Procès à haut risque pour le lanceur d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet

Procès à haut risque pour le lanceur d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet

Le scandale avait éclaté en novembre 2014, dévoilant au grand jour les pratiques de firmes comme Apple, Ikea et Pepsi pour économiser des milliards de dollars d’impôts à l’époque où le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker était Premier ministre du Luxembourg (1995-2013).

Le procès, qui doit durer jusqu’au 4 mai 20106 et sera suivi de près par les ONG anti-corruption, tombe mal pour ce petit Etat de l’UE qui peine à se départir de son image de ‘havre fiscal’ pour les entreprises, sur fond de forte sensibilisation de l’opinion à ces sujets en plein scandale des ‘Panama papers’.

Antoine Deltour, ancien salarié d’un des leaders mondiaux de l’audit, comparaît ce mardi devant un tribunal luxembourgeois, il est la principale source du scandale des ‘LuxLeaks’.

Ce mardi 26 avril 2016, Antoine Deltour et Raphaël Halet, comparaît devant un tribunal luxembourgeois pour vol, blanchiment, accès frauduleux dans un système informatique, violation du secret des affaires et du secret professionnel.

Il risque jusqu’à cinq ans de prison et 1,25 million d’euros d’amende.

Pourtant, tous ces chefs d’accusation ne semblent pas effrayer la communauté internationale qui le soutient, car Antoine Deltour est un lanceur d’alerte.

Il est à l’origine du scandale des LuxLeaks.

Et comme nombre des ces ‘whistleblower’  (on pense à ‘Edward Snowden‘, Hervé Falciani ou encore Julien Assange,…), il a rassemblé autour de lui de nombreuses personnalités contre les dérives de la finance mondiale.

Il peut ainsi compter sur un comité de soutien, une pétition lancée par Snowden lui-même, une vingtaine d’ONG et le journaliste Denis Robert, qui a lui-même connu les affres de la justice dans l’affaire ‘Clearstream’.

Accéder au site support-antoine.org.
Signez la pétition.

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire