Secunews
High-Tech Jeux-Vidéos

Motorola invente la pilule et le tatouage mot de passe

Lors de la conférence “All things digital” de San Francisco, Motorola a présenté deux prototypes, un tatouage et une pilule pour se connecter à ses appareils

Un mot de passe pour les mails, un autre pour l’ordinateur du travail ou le compte sécurisé d’un site d’achat.


(clic sur l’image pour agrandir)

Un code pour la carte bleue, pour le digicode de la porte, débloquer le téléphone ou bien entrer la voiture dans le garage, quand il ne faut pas en retenir plusieurs pour accéder à un seul site, notre vie semble ne plus être qu’une succession de chiffres à mémoriser et source de multiples mots de crâne.

Motorola a peut-être trouvé la solution, un mot de passe intégré dans le corps.

Ce n’est ni la dernière promesse d’un film de science-fiction ni une idée farfelue lancée par un professeur Tournesol lambda, mais bel et bien une découverte sérieuse présentée lors de la conférence “All Things digital” de San Francisco.

Il s’agit d’une pilule ronde et plate à avaler qui contient une puce miniature. 

Rien qui ne la différencie d’un cachet traditionnel, mais une fois ingérée, celle-ci va émettre un signal d’authentification qui permettra à n’importe quel appareil de vous identifier (ordinateur, tablettes, smartphones, etc…).

Pas de danger pour votre corps, la puce ne contient aucune batterie. 

Baptisée “vitamine d’authentification”, elle tirerait son énergie des acides contenues dans l’estomac pour transformer le corps en mot de passe géant, elle a même déjà été approuvée par l’agence américaine des produits alimentaires.

Reste à savoir si sa prise serait quotidiennement ou unique.


(clic sur l’image pour agrandir)

Un tatouage code-barres pour s’identifier

Mais ce n’est pas la seule innovation que Regina Duncan, chef des projets spéciaux chez Motorola, a présenté à son auditoire californien.

La marque détenue par Google s’est également présentée avec un tatouage életronique très particulier sur l’avant-bras, une sorte de code-barres qui permettrait de ne plus oublier ses mots de passe grâce à un système de capteurs et d’antennes qui détectent votre smartphone, pour télécharger une application, il suffirait alors de l’approcher de l’appareil. Plus de risque de faute de frappe dans les codes les plus retors.

Pas d’inquiétude, le prototype présenté ressemblait davantage à un sticker qu’à un tatouage à vie.

Alors que les entreprises multiplient les tentatives pour protéger la vie privée et sécuriser les données sur Internet, la technologie continue de s’ancrer un peu plus dans nos vies et peut-être bientôt dans nos corps.

Les plus réticents à cette invasion technique digne des romans futuristes, plus modernes que jamais, n’ont pas fini de s’inquiéter.

0
0

Laisser un commentaire