Secunews
Jeux-Vidéos

Les serveurs d’EA sautent, le retour du jeu SimCity vire au fiasco

Les serveurs d’EA sautent, le retour du jeu SimCity vire au fiasco

Tout était réuni pour un lancement en fanfare mais celui du nouveau Sim City a tourné jeudi au fiasco, de l’aveu même d’un de ses créateurs, les serveurs de son éditeur, Electronic Arts, n’ont pas tenu la charge.

C’est un des jeux les plus célèbres de l’histoire du jeu vidéo et son retour était attendu depuis dix ans.

On peut comprendre la colère des joueurs, il est tout simplement impossible d’y jouer car les serveurs de son éditeur, l’américain Electronic Arts (EA), ont littéralement sauté, ils ne parviennent pas à suivre le nombre de connections.

Le plus grave est que cela ne concerne pas les seuls joueurs voulant faire une partie en réseau via Internet

Pour lutter contre le piratage, EA force les joueurs ayant fait l’acquisition de son jeu à se connecter sur ses serveurs de son réseau Origin pour s’assurer qu’ils n’utilisent pas une copie pirate, mais les serveurs ne répondent plus… et personne ne peut jouer.

La colère des fans du célèbre simulateur de ville n’a eu de cesse de monter depuis, elle était au paroxysme ce vendredi 8 mars 2013 soir.

“Une première journée catastrophique”, résument le site Gameblog.

Alors que certains joueurs bataillent encore avec Origin pour télécharger les 3,80 Go du jeu, d’autres désespèrent d’accéder à l’un des quatre serveurs européens.

Citation:

Parfois c’est une file d’attente virtuellement infinie, parfois un refus pur et simple, parfois encore le jeu se lance avant de vous interdire la création d’une nouvelle cité ou de vous imposer à nouveau un didacticiel que vous aviez déjà terminé”, détaille leur testeur Gautoz.

Citation:

“J’ai pu y jouer une demi-heure avant d’être brutalement déconnecté!”, témoigne pour sa part un internaute.

Pas de remboursement 

En quelques heures, Sim City est devenu un des “trending topics” sur Twitter, c’est à dire un des sujets les plus débattus sur le réseau social.

Citation:

“On m’a volé 50 dollar”, lance un twitto.
“On m’a volé 36 pounds”, lui répond, comme en écho, un autre de l’autre côté de l’atlantique.

Tous regrettent la décision d’EA pour l’instant de ne pas rembourser les clients qui en font la demande.

Citation:

“Nous continuons à améliorer nos serveurs pour que plus de monde puisse jouer.
Merci de votre patience”, a simplement répondu EA sur le compte Twitter officiel du jeu.

Plus franc, le créateur de ce Sim City, répond lui-même à un internaute furieux sur son propre Twitter:

Citation:

“Crois-moi, je said, cela a été un fiasco”, reconnait-il.

En coulisses, cela sent la panique.
Selon le site Polygon, Electronic Arts a demandé à tous ses partenaires marketing de stopper la campagne massive de promotion du jeu jusqu’à nouvel ordre.

 

(clic sur l’image pour agrandir)

L’an dernier, c’est le concurrent Blizzard qui avait connu d’énormes difficultés de serveurs pour le lancement de son titre Diablo 3.

En quelques semaines, tout avait fini par rentrer dans l’ordre.

Colère aussi sur Amazon

Le numéro un mondial du e-commerce Amazon a aussi été forcé de suspendre les ventes du jeu sur son site.

Et comme tous les lieux sont bons pour se plaindre, les joueurs qui l’ont déjà acheté s’amusent à lui mettre la note la plus basse possible.

Citation:

“Comment vous sentiriez-vous si vous aviez attendu la sortie de la dernière Corvette, vous l’avez réservée…. Et au moment de la conduire pour rentrer à la maison le tableau de bord affiche, réservoir non connecté, échec”, commente, désabusé, l’un d’entre eux.

La controverse dépasse les seuls sites de jeu vidéo.

Wired, CNET et même le Wall Street Journal.

Citation:

“Un jeu auquel, on ne peut pas jouer est-il toujours un jeu?”, se demande, ironique, le New York Times sur un de ses blogs.

Une bonne nouvelle malgré tous

LA grande nouvelle vient directement de Lucy Bradshaw qui est à la tête de Maxis, le développeur de SimCity.
En effet cette dernière tente de rassurer les joueurs en leur précisant que tous les moyens sont déployés pour que les différents problèmes de connexion soient résolus au plus vite.

Un mot d’excuse ne vous suffit pas ? 

Ca tombe bien puisqu’elle annonce que les acheteurs de SimCity se verront tous offrir un jeu EA en téléchargement.
Les détails de cette offre de compensation seront directement envoyés par mail le 18 mars 2013 aux joueurs qui ont activé le jeu.
Clic pour lire le communiqué (anglais)

 

0
0

Laisser un commentaire