Secunews
Informatique

Le premier ministre belge, interdit les GSM lors des réunions secrètes

Le premier ministre belge, interdit les GSM lors des réunions secrètes
Le cabinet Di Rupo ne souhaite pas préciser, pour des raisons de sécurité, quelles autres mesures de sécurité le gouvernement prend pour éviter d’être mis sur écoute. Alors qu’en France et aux Pays-Bas les ministres reçoivent l’ordre d’acheter des téléphones mobiles onéreux mais codés pour éviter d’être écoutés, la mesure belge se limite à remettre son téléphone.

Lors de réunions secrètes, Elio Di Rupo demande à ses ministres de déposer leurs smartphones dans une petite pièce attenante, indiquent mardi Het Nieuwsblad et De Standaard.

[quote]”Quand on discute d’informations sensibles, il arrive effectivement que le Premier ministre demande à tout le monde de remettre son téléphone portable, même si remettre est peut-être un terme trop fort, ils laissent leurs téléphones dans la pièce d’à côté, confirme un porte-parole du Premier ministre Elio Di Rupo”[/quote]A la Défense, on va plus loin que le simple entreposage des téléphones quand on va discuter d’informations sensibles, le ministre de la Défense Pieter De Crem a ainsi reçu lors de son entrée en fonction tout un briefing de l’armée sur la façon dont il peut et doit communiquer en toute sécurité.

0
0

Laisser un commentaire