Secunews
Informatique Internet

La police belge demande d’arrêter de publier des images de délit sur le net

La police belge demande d’arrêter de publier des images de délit sur le net

La police belge lance un appel aux citoyens en leur demandant de cesser de publier des photos ou des vidéos de faits criminels sur les réseaux sociaux.

Selon les policiers, il faut les laisser faire leur métier.

“Pas la peine d’alerter la police, allons plutôt sur Facebook”, voilà la tendance du moment.

Les vidéos de chauffards, d’agression, ou les photos de personnes suspectées d’avoir commis des délits affluent désormais sur la toile. Une nouvelle mode qui fatigue d’ores et déjà les policiers.

Ceux-ci lancent aujourd’hui un appel aux citoyens pour qu’ils cessent de mener leur propre enquête en publiant ce genre d’images sur les réseaux sociaux.

Une pratique illégale de surcroît car elle viole la vie privée et le droit à la présomption d’innocence, comme le rappelle Marc Hellinckx, vice-président de la Police locale.

[quote]”Si tout le monde commence à mener ses enquêtes, nous serons à la limite du socialement acceptable”, explique-t-il en invitant les victimes ou autres témoins de délit à plutôt se présenter à la police qui est plus à même de décortiquer ces vidéos car “ils ont plus de ressources qu’un simple citoyen”.[/quote]

Un argument qui peine cependant à convaincre de nombreuses victimes qui restent persuadées que les réseaux sociaux permettent de retrouver plus vite et plus facilement les auteurs de certains délits qui, du reste, ne sont pas une priorité pour la police.

0
0

Laisser un commentaire