Secunews
Informatique

Intel s’introduit dans la sécurité informatique en rachetant McAfee

“Intel” a créé la surprise, jeudi 19 août 2010 en dévoilant une offre de 7,68 milliards de dollars (6 milliards d’euros) en cash pour s’emparer de l’éditeur de logiciel de sécurité informatique McAfee.

Cette opération qui s’inscrit dans un mouvement de fusions-acquisitions, confirme que la sécurité informatique est devenue un enjeu majeur au moment où les craintes relatives à la cybercriminalité prennent de l’ampleur.

Victime d’une faille sécuritaire dans ses antivirus au printemps, McAfee (1,9 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2009) a vu son cours de Bourse plonger, l’entreprise est alors devenue une cible et Intel a su en profiter.

L’arrivée du premier fabricant mondial de microprocesseurs sur ce marché jusqu’à présent plutôt réservé à des spécialistes, suscite des interrogations.

Intel, qui a réalisé, en 2009, un chiffre d’affaires de 35,1 milliards de dollars et un bénéfice de 4,3 milliards de dollars, équipe près de 80 % des ordinateurs vendus dans le monde.
Son seul concurrent sur le marché est un autre américain, “AMD”.

La machine tourne à plein régime, puisque la société californienne a dévoilé, en juillet 2010, des résultats semestriels qu’elle a qualifié d’historiques (chiffre d’affaires en hausse de 34 % (à 10,7 milliards de dollars) et bénéfice net de 2,88 milliards de dollars, en progression de 51 % sur la période.

Mais pour Paul Otellini, patron d’Intel, ce n’est pas assez.

Citation:

“Nous voulons être le cerveau de toutes les machines connectées à Internet”, prévenait-il dans un entretien au Monde (daté 19 février 2010).

Il ajoutait que la course à la plus puissance n’était plus une fin en soi et que l’objectif, aujourd’hui, était plutôt d’intégrer plus de fonctionnalités, dont le cryptage des données, directement dans le microprocesseur.

Relais de croissance

L’ambition est donc de trouver des relais de croissance et d’imposer les puces Intel n’ont plus uniquement dans les PC, mais aussi dans les mobiles, les téléviseurs ou tout autre terminal connecté au Web.

Citation:

En outre, “à chaque fois que nous vendons un microprocesseur, il y a une occasion de vendre de la sécurité informatique”, expliquait encore M. Otellini.

McAfee permettra à Intel d’ajouter cette “couche logicielle de sécurité” directement sur la puce.
Un signe que la sécurité devient un impératif pour l’informatique connectée.

En particulier pour les téléphones mobiles, dont la vulnérabilité aux attaques malveillantes est de plus en plus dénoncée, Intel pourrait aussi se diversifier dans les services de sécurité aux entreprises.

0
0

Laisser un commentaire