Secunews
High-Tech Informatique Internet Jeux-Vidéos

Google bannit le porno et les applications érotiques sur le Play Store

Google bannit le porno et les applications érotiques sur le Play Store

Google vient de modifier les conditions d’entrée de son magasin d’applications Google Play.

Il faut dire qu’avec près d’un million d’applications disponibles, un milliard de terminaux Android utilisés dans le monde et plus d’un 1,5 million d’activations par jour, Google veut rendre son magasin le plus accueillant possible, pour le plus grand nombre.

Couvrez ce sein que je ne saurais voir

Ainsi, les contenus à caractère érotique ne sont plus les bienvenues, il ne sera donc bientôt plus possible de télécharger des applications pour pimenter les dimanches pluvieux avec madame ou monsieur.

Ce changement a également un impact sur les nombreuses applications ludiques qui, même si elles n’ont pas de caractère érotique, arborent en magasin l’image d’une jeune femme à la taille de guêpe et la poitrine lourde, histoire d’attirer le chaland.

Apple, depuis plusieurs années, opére un contrôle très strict sur le sujet, refusant tout contenu déplacé ou jugé offensant, et donc la pornographie.

Google suit l’exemple d’Apple et décide d’interdire ces contenus.

Les éditeurs et développeurs ont quinze jours pour s’exécuter, avant d’être reconduit à la porte.

Pour les développeurs qui seraient concernés par ces annonces, Google a instauré un compte à rebours pour tout remettre à niveau, au-delà de quinze jours les développeurs qui n’auront pas rhabillé les demoiselles ou les hommes en question, pourront être éjectés du Google Play Store.

Enfin, Google souhaite instaurer une meilleure transparence pour les applications qui nécessitent des achats in-app.

Il sera désormais obligatoire d’afficher directement dans le Play Store les tarifs et les conditions particulières de celles-ci.

Dans les faits, rien de nouveau.

La pornographie était déjà interdite en soi, mais il était toujours possible de trouver des applications un peu olé-olé avec des fonds d’écran exposant des femmes étrangement dénudées pour présenter quel jour on est.

En mettant fin à ces pratiques, qui sont répertoriées à cette adresse, Google souhaite un Google Play Store plus en adéquation avec sa ligne politique, mais également au même degré que App Store.

La bonne nouvelle vient en revanche d’une nouvelle modification permettant la fin des spams pour les utilisateurs.

Clic pour accéder a Google play store (fr)
Clic pour lire les Conditions d’utilisation Google Play Store (fr)

0
0

Laisser un commentaire