Secunews
Internet

Full Tilt Poker accusé d’avoir escroqué des centaines de milliers de joueurs

Full Tilt Poker accusé d’avoir escroqué des centaines de milliers de joueurs

“Full Tilt n’était pas une entreprise de poker en ligne, c’était une pyramide de Ponzi”, le procureur de New York n’a pas m‚ché ses mots, aprés le dépôt d’une nouvelle plainte, mardi, contre l’un des plus grands sites de jeu d’argent en ligne, qu’il a comparé au systéme de fraude pyramidale.

Full Tilt versait en effet des gains gr‚ce à l’argent placé par les nouveaux joueurs.

Les dirigeants de Full Tilt Poker, parmi lesquels des joueurs professionnels américains renommés, sont soupçonnés de s’être emparés des fonds placés par les nouveaux joueurs sur les comptes qu’ils créaient sur le site.

Les dirigeants utilisaient cet argent pour participer à des tournois en ligne.

D’aprés la plainte, les gérants du site auraient détourné la majeure partie des 390 millions de dollars (285 millions d’euros) investis par les joueurs.

En avril, les autorités américaines avaient fermé le site, en utilisant la procédure controversée de saisie directe du nom de domaine, dans le cadre d’une enquête qui porte également sur deux autres sites, Poker Stars et Absolute Poker.

Le site avait été remis en ligne peu aprés, mais à nouveau suspendu fin juin 2011, lorsque l’autorité de contrôle du jeu aux Etats-Unis lui avait retiré sa licence en attendant la fin de l’enquête.

Dans la foulée, en France, l’Arjel, l’Autorité de régulation des jeux en ligne, avait également révoqué l’autorisation du site.

Des joueurs de haut niveau soupçonnés.

Les services du procureur avaient alors discuté avec la direction du site de mécanismes leur permettant, malgré le gel des avoirs de la société, de rembourser les joueurs qui en feraient la demande.

Un accord avait été trouvé, mais aprés quelques semaines les remboursements ont pris fin, d’aprés les enquêteurs, le site ne détient plus de liquidités, en grande partie parce que la direction aurait siphonné 440 millions de dollars (320 millions d’euros) des comptes de la société entre avril 2007 et 2011.

Plusieurs joueurs mondialement connus, faisant partie de la prestigieuse liste des personnalités sponsorisées par Full Tilt Poker, sont également cités dans l’enquête et soupçonnés d’avoir perçu ind?ment plusieurs dizaines de millions de dollars.

Les Américains Howard “Professor” Lederer et Chris “Jesus” Ferguson sont ainsi accusés d’avoir touché respectivement 30 et 18 millions d’euros, avec d’autres célébrités du jeu, comme Phil Ivey, ces joueurs professionnels étaient à la fois les ambassadeurs du site et intervenaient dans des formations virtuelles pour les joueurs.

0
0