Secunews
Piratages

Fortnite, League of Legends, WoW, Pubg,…,la DGSE s’intéresse aux jeux vidéo multijoueur

Fortnite, League of Legends, WoW, Pubg,…,la DGSE s’intéresse aux jeux vidéo multijoueur

Les renseignements français (DGSE) ont publié une offre d’emploi étonnante à destination des étudiants férus de piratage informatique.

La DGSE recherche en effet un stagiaire pour une durée de six mois.

Sa mission :
Détecter et exploiter des failles dans les jeux vidéo comme ‘Fortnite’ ou ‘World of Warcraft’, League of Legends ou encore PUBG pour surveiller le contenu des discussions de certains joueurs.

De plus en plus de personnes utilisent les jeux vidéo connectés (PUBG, Fortnite, Counter Strike, WoW, League of Legends…) afin d’en détourner leur utilisation première.

Et pour cause, les moyens de communication mis à disposition dans ces jeux sont utilisés de manière furtive afin d’échanger de l’information spécifique”, indique le ministère des Armées dans l’offre d’emploi publiée, notamment à destination des étudiants de l’université Paris 6.

600 recrues pour les renseignements en 2019 ?

Au sein de sa période de stage, l’heureux élu devra réaliser les missions suivantes :

Votre mission si vous l’acceptez sera:

  1. Effectuer une cartographie des jeux vidéo connectés largement répandus (part de marché, estimation du nombre de joueurs, CVE, …)
  2. Sélectionner un ou deux bons candidats et en effectuer une rétro-conception afin d’en extraire des signatures réseau” au sein de cette cartographie, c’est-à-dire, extraire “des éléments techniques” permettant de reconnaître “les échanges effectués dans l’espace de discussion du ou des jeux en question”.
  3. Enfin, le stagiaire devra rechercher et exploiter les failles de ces jeux vidéo, afin d’accéder aux contenus des discussions des individus soupçonnés de détourner les jeux.

Il est possible que la DGSE soit déjà capable de pénétrer dans les canaux de discussion de certains jeux vidéo.

Cette offre de stage pourrait être seulement destinée à attirer de jeunes candidats à fort potentiel technique.

Le service de renseignement entend recruter 400 profils techniques, notamment dans les technologies numériques, en 2019.

Plus d’infos voir la fiche de stage (fr)

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire