Secunews
Internet

Facebook va lancer 6 emojis comme alternative au bouton j’aime

Facebook va lancer 6 emojis comme alternative au bouton j’aime

C’était dans l’air depuis un certain temps et désormais officialisé, le réseau social de Mark Zuckerberg va instaurer une série de nouvelles options en plus du bouton ‘Like’.

Mark Zuckerberg n’est toujours pas favorable à un bouton ‘Je n’aime pas’, cela apporterait trop de négativité selon le PDG.

Au final, six nouveaux emojis ont été désignés au terme d’un processus élaboré avec des sociologues afin de retranscrire au mieux les envies des utilisateurs.

Facebook a enregistré de très nombreuses plaintes qui portaient sur le manque de réactions possibles.

Il est même parfois délicat d’indiquer que l’on aime une publication évoquant une rupture ou un décès.

[quote]Désormais, en plus du fameux ‘like’, les internautes pourront exprimer:
– Leur amour
– Leur surprise
– Leur tristesse
– Leur colère
– Leur joie
– Leur humour.[/quote]

Cela fait sept ans que les utilisateurs de Facebook doivent choisir entre deux types de réponses à un message: apposer un commentaire ou cliquer sur le bouton ‘J’aime’.

Ce pouce levé, ajouté en 2009, est l’une des clés du succès de Facebook, en particulier sur le mobile, puisqu’il permet de manifester un intérêt pour une publication sans s’appesantir à rédiger de texte.

Pour les membres du réseau social, comme pour les marques, le nombre de ‘likes’ est devenu un indicateur de popularité à bon compte.

Il permet aussi à Facebook de jauger l’intérêt des publications pour mettre en avant les plus populaires dans les flux d’actualités.

Plus de 6 milliards de ‘J’aime’ sont distribués chaque jour

Après une série de tests, Facebook envisage de lancer ces nouveaux émoticônes “dans les prochaines semaines”, selon le site Bloomberg.

Avec ce lot d’emoji, Facebook donne donc la possibilité aux internautes de partager d’un clic une émotion négative.
Les cinq réactions ne seront pas immédiatement visibles dans l’application de Facebook, elles apparaîtront en appuyant longuement sur le bouton ‘J’aime’ et s’animeront au passage du doigt.

Le nombre de coeurs, de smileys tristes ou rieurs figurera ensuite sous les messages, aux côtés des commentaires et des ‘j’aime’.

Même s’ils en ont l’apparence, ces petits icones ne sont pas techniquement des emojis, qui appartiennent à un langage de caractères, compatible entre différents sites et applications

Après des tests effectués, en Espagne, en Irlande ou encore en Colombie, Facebook devrait lancer sa nouvelle fonction aux États-Unis et dans le reste du monde dans les prochaines semaines, toujours selon Bloomberg.

Voir aussi:
Facebook se prépare à tester un bouton ‘je n’aime pas’.

0
0

Laisser un commentaire