Secunews
Informatique Piratages

(MAJ) Face aux menaces d’attentat par des pirates, Sony annule la sortie américaine du film The Interview

(MAJ) Face aux menaces d’attentat par des pirates, Sony annule la sortie américaine du film The Interview

Les pirates informatiques qui ont frappé Sony Pictures ont adressé de nouvelles menaces mardi à ceux qui voudraient aller voir le film “L’interview qui tue!”, produit par le studio poids lourd d’Hollywood, évoquant même les attentats du 11 septembre 2001.

Ces menaces interviennent alors que d’anciens salariés de Sony Pictures Entertainment (SPE) ont annoncé avoir déposé une plainte en nom collectif contre le studio de cinéma et de télévision qu’ils accusent de ne pas avoir protégé leurs informations personnelles lors de l’attaque informatique survenue fin novembre.

Dans un nouveau communiqué, le groupe GOP (Les gardiens de la paix), qui a revendiqué ‘le piratage du 24 novembre 2014′, annonce le début d’un “cadeau de Noël”, avec la mise en ligne de nouveaux extraits de mails personnels du directeur général de SPE, Michael Lynton.

Les pirates informatiques menacent en particulier les cinéphiles désireux d’aller voir le film “L’interview qui tue!”, une comédie sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-un, produit par Sony.

[quote]“Nous allons vous montrer clairement dans tous les lieux où “L’interview qui tue!” sera diffusé, notamment lors de l’avant-première, à quel destin tragique sont voués ceux qui cherchent à se moquer de la terreur”, dit ainsi dans un mauvais anglais le communiqué de GOP reproduit par plusieurs médias américains, dont le Los Angeles Times.

“Rappelez-vous le 11 septembre 2001.
Nous vous recommandons de vous tenir à distance de ces endroits (où le film sera montré), et si votre maison est à proximité, vous devriez partir.

Tout ce qui va se passer dans les prochains jours sera dû à la cupidité de SPE. Le monde entier dénoncera Sony”, écrit le groupe Guardians of Peace, qui pourrait être affilié à la Corée du nord malgré le démenti de Pyongyang. [/quote]

Sony a officiellement annoncé qu’il renonçait à sortir son film The Interview aux Etats-Unis.

Un peu plus tôt, plusieurs grandes chaînes de cinéma avaient décidé de ne pas programmer ce film dans lequel Seth Rogen et James Franco sont recrutés par la CIA pour tenter d’assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Les 1.800 hackers du Bureau 121

Avec un code en partie écrit en coréen, le malware utilisé pour pénétrer les défenses de Sony est similaire à un virus employé dans des attaques contre la Corée du Sud l’an dernier, selon plusieurs experts.

Si la Corée du Nord vit encore à l’âge de pierre d’Internet, le gouvernement a constitué une unité d’élite de 1.800 hackers, baptisée le ”Bureau 121”.

Peu d’informations sont disponibles.

[quote]Jang Se-yul, un dissident passé au Sud, raconte à Reuters que les candidats les plus prometteurs sont parfois recrutés à 17 ans, principalement parmi les étudiants en informatique de l’université militaire nationale.

Ils bénéficient souvent d’un luxueux logement de fonction.
C’est un grand honneur, conclut Jang.
[/quote]

MAJ le 24.12.2014:
‘L’interview qui tue’ sortira finalement au cinéma

Sony Pictures a finalement autorisé la diffusion du film “The Interview” le 25 décembre 2014, une semaine après avoir dit renoncer à la sortie de cette comédie à la suite d’une cyberattaque, a indiqué mardi un exploitant de salles de Dallas.

Une information confirmée par Michael Lynton, le patron de Sony Pictures.

Le film sortira donc le jour de Noël comme le studio l’avait initialement prévu, mais il ne sera projeté que dans un nombre limité de salles, au lieu d’une sortie nationale envisagée à l’origine.

[quote]“Nous n’avons jamais abandonné l’idée de sortir ‘L’interview qui tue!’ et nous sommes heureux que notre film sorte dans quelques cinémas le jour de Noël”, a déclaré Michael Lynton dans son communiqué.

Il a précisé que la division cinéma de Sony poursuivait ses efforts pour rendre le film visible dans plus de salles et sur différentes plates-formes de diffusion. [/quote]

Voir aussi:
Sony Pictures victime d’une attaque informatique et de chantage

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire