Secunews
Internet

Comment limiter le partage des données de WhatsApp vers Facebook

Comment limiter le partage des données de WhatsApp vers Facebook

‘Nous ne vendrons jamais vos informations personnelles à quiconque. Juré’.
Fin de l’histoire.

La naïveté de Jan Koum…

Le cofondateur de WhatsApp promettait que le rachat de Facebook ne changerait rien et que le respect de la vie privée resterait la pierre angulaire de la philosophie de l’app de messagerie.

Mais jeudi, tout a changé avec la mise à jour des conditions d’utilisation.

Désormais, le ‘numéro de téléphone de l’utilisateur’ et le ‘graphe social’ de ses contacts vont être partagés avec Facebook, notamment pour permettre au réseau social d’améliorer ses publicités ciblées et sa suggestion d’amis.

Heureusement, il est possible de limiter la casse.

Voici comment faire :

whatsapp facebook stop

1. Ne pas cliquer sur ‘J’accepte’ mais sur ‘Lire davantage’ (vous avez déjà cliquer sur j’accept voir chapitre 3)

Comme souvent avec Facebook, le changement est imposé en douce à l’utilisateur.

Lors de la mise à jour à la dernière version de WhatsApp, un message, ‘Nous mettons à jour nos conditions d’utilisation’ s’affiche, avec un gros bouton ’j’accepte’.

2.Décocher ‘Partager les informations de mon compte’

Tout en bas, le bouton est sélectionné par défaut, il faut le décocher.

3.Trop tard ? Pas de panique, il existe une autre option jusqu’au 25 septembre 2016

Il suffit d’aller dans Paramètres -> Mon compte, puis de décocher ‘Partager les infos’.

Attention, vous n’avez que jusqu’au 25 septembre 2016, après, il sera trop tard.
Si vous ne voyez pas cette option, c’est simplement que la mise à jour n’a pas eu lieu.

Un partage limité mais pas bloqué.

Là encore, WhatsApp/Facebook jouent sur les mots.
Même en cliquant ‘Ne pas partager mes infos’, ces dernières, y compris le numéro de téléphone, seront quand même fournies à Facebook.

Simplement, Mark Zuckerberg ne pourra pas les utiliser pour la publicité ciblée.

WhatsApp reste vague sur une utilisation pour ‘améliorer l’infrastructure, sécuriser les systèmes et combattre le spam’, notamment.

Le feuilleton ne fait sans doute que commencer.

De nombreux utilisateurs dénoncent une trahison, et les autorités britanniques se penchent déjà sur la question, aux Etats-Unis, cela ne devrait pas tarder non plus.

En 2014, l’autorité américaine de la concurrence, la FTC, avait donné son feu vert au rachat avec une condition claire:

[quote]Facebook devra obtenir l’accord des consommateurs avant de partager leurs informations [de WhatsApp] au-delà des réglages existants.[/quote]

Le temps de monétiser WhatsApp est venu.

Mark Zuckerberg n’a pas fait un chèque de près de 20 milliards de dollars pour rien.
Alors que WhatsApp a passé le cap du milliard d’utilisateurs, il faut bien rentabiliser l’app.
Zuckerberg a choisi de supprimer l’abonnement annuel de 1 euro, qui avait été testé dans plusieurs pays, et la tentation de monétiser les données est grande.

Et les changements ne s’arrêtent pas là.

La messagerie veut également permettre aux entreprises d’envoyer des messages aux utilisateurs, sans doute sur le modèle des « chatbots » déjà lancés sur Facebook Messenger.

Pour certains, la solution est simple:

– Il suffit d’abandonner WhatsApp et de passer à Telegram ou à Signal.

À titre d’exemple,à la fin du mois de février 2016, profitant d’une panne de 3h30 de son concurrent, Telegram avait enregistré 4,95 millions de nouveaux utilisateurs en une journée grâce à sa ligne de conduite axée justement sur la protection de la vie privée.

Le départ, donc, seul moyen de protéger ses données ?

Mais une migration est loin d’être aussi simple que pour un logiciel mail.

En 2015, David Markus, le patron de Facebook Messenger, estimait qu’il fallait avoir au moins la moitié de ses amis sur un logiciel de messagerie pour qu’il soit véritablement utile.

En étant propriétaire des deux seuls apps qui comptent plus d’un milliard d’utilisateurs actifs dans le monde, Mark Zuckerberg est en position de force, et il le sait bien

Quelques conseils pour protéger ses données sur WhatsApp:

Mot de passe:
[quote]Changer régulièrement de mot de passe est conseillé sur toutes les applications, pour éviter les intrusions et les vols.[/quote]

Statut WhatsApp:
[quote]Garder le “statut” WhatsApp vide.
Le statut WhatsApp est souvent visible par des utilisateurs inconnus, et les informations pourraient être transmises à des personnes étrangères à votre cercle de contacts.[/quote]

Réseau public:
[quote]Les connexions sur un réseau public non protégé sont fortement déconseillées.
Un internaute malveillant pourrait avoir accès à vos données et les récupérer pour en faire un usage frauduleux.[/quote]

VPN:
[quote]Installer un ‘VPN‘, un réseau privé virtuel pour sécuriser la navigation.
Installé sur son smartphone et son ordinateur, ce logiciel permet de changer l’adresse Ip et sécurise les données.

Les données seront rendues confidentielles et inutilisables par un tiers. SecurityKiss permet par exemple cette navigation en toute sécurité, même sur un réseau public.[/quote]

Clic pour lire toutes les actus sur WhatsApp.

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire