Secunews
Divers Piratages

3,2 milliards d’adresses Gmail & Outlook,LinkedIn, Netflix, Exploit.in compromises

3,2 milliards d’adresses Gmail & Outlook,LinkedIn, Netflix, Exploit.in compromises

Le site Cybernews a lancé l’alerte pour ce qui semble être “la plus grosse fuite de données de l’histoire de l’Internet.” 3,2 milliards de combinaisons d’adresses mails et de mots de passe ont été partagées sur la toile par des pirates sur l’un des plus gros forums de piratage du web.

Comme l’explique le site, ce ne sont toutefois pas les boites mails en question qui ont été piratées. Les données exposées ont été récupérées au cours de différents piratages de sites web ces dernières années. LinkedIn, Netflix, Exploit.in plusieurs sites liés au Bitcoin sont cités.

Les hackers ont en réalité collecté 3,2 milliards d’adresses emails et les identifiants liés sur différents sites.

Un fichier plus impressionnant qu’inquiétant.

Le point sur les 3,2 milliards d’e-mails et mots de passe piratés.

selon Numerama, si le travail n’est pas “sans intérêt”, il n’est pas non plus “dangereux”, d’autant que la plupart des fuites étaient déjà connues.

La base regroupe des adresses Gmail et Hotmail, mais également bien d’autres. En outre, le mot de passe associé à l’adresse email n’est pas forcément celui de l’adresse email en question.

Les nombreuses approximations rapportées depuis par rapport à la source première, à savoir CyberNews, sont dues au fait que ce denier a mis en avant son moteur de recherche permettant, dit-il, de vérifier si son adresse email est concernée. Or selon Numerama, il ne regroupe pas encore les données du COMB

Dans les faits, COMB n’a fait qu’agréger des données déjà connues depuis plus de cinq ans pour certaines d’entre elles. La base de données sort tout de même du lot de part ses chiffres : 4.000 fichiers ainsi que 3,28 milliards de paires emails/mots de passe.

Le risque avec ce genre de base de données est que des hackers tentent d’exploiter les données regroupées, en tentant de voler des comptes. Mais selon Numerama, bien qu’il y ait énormément de paires, il n’y aurait que peu de risques. D’une part à cause de multiples données périmées ; d’autre part, parce que les données ont déjà été exploitées.

Face à cela, il est nécessaire de vérifier tout de même si ses données personnelles ont été touchées, via l’outil de référence gratuit “Have I Been Pwned“. En cas de fuite, il est recommandé de changer ses mots de passe et ne pas utiliser d’éléments trop basiques.

secunews.org: Conseille à tous les utilisateurs de s’assurer qu’ils disposent sur leur ordinateur et leur smartphone, d’un antivirus configuré pour se mettre à jour automatiquement et fréquemment, des derniers correctifs de sécurité diffusés,d’un logiciel “pare-feu“, éviter le plus possible les sites Web inconnus ou peu recommandables et de vous méfiez des mails reçus de provenance inconnue afin d’empêcher que vos PC ou vos appareils mobile ne deviennent un élément d’un réseau de zombie (botnet)

0
0

Laisser un commentaire