Secunews
Internet

Facebook change sa politique vis-à-vis des utilisateurs décédés

Facebook change sa politique vis-à-vis des utilisateurs décédés

Facebook change sa politique de confidentialité pour mieux correspondre à la volonté du défunt.
Le géant américain passe outre la volonté des familles et laissera le compte des morts en l’état, y compris toutes les informations accessibles aux publics.

Après le décès d’un utilisateur, la famille avait la possibilité de demander au réseau social soit de supprimer le compte, soit de le transformer en ‘page mémorial’, il lui fallait pour cela remplir un formulaire comprenant le nom et le prénom du défunt, préciser le lien de parenté avec celui-ci et donner une preuve du décès (certificat).

Le profil subissait alors les modifications suivantes.

La barre de statut était effacée, la personne était retirée des groupes auxquels elle appartenait, il n’était plus possible de lui envoyer une demande d’amitié ou la trouver dans la barre de recherche et certaines de ses informations personnelles étaient masquées.

Par contre, si le décès n’est pas signalé, le compte continuait d’exister tel quel.

En prétextant la volonté de correspondre mieux aux désirs du défunt, Facebook a désormais décidé de passer outre la volonté de la famille et de ne plus offrir l’opportunité de transformer la page en ‘mémorial’.

Toutes les informations que le défunt avait laissées d’accès ‘public’ de son vivant le resteront même après sa mort.

Contrairement à Google, par exemple, qui offre la possibilité à ses utilisateurs de décider ce qui restera de leur compte après leur mort.

Cette énième modification des paramètres de confidentialités relance la question de la conservation des données personnelles par Facebook.

Autre nouveauté vis-à-vis des défunts:

Suite à l’anniversaire des dix ans de Facebook, le réseau social offre la possibilité à la famille de demander la création d’une vidéo rétrospective de la vie du parent décédé reprenant ses photos, les messages qui lui ont été envoyés et ses statuts les plus commentés.

Un choix critiqué

Facebook explique avoir pris cette décision après avoir consulté sa communauté et cite l’exemple de John Berlin, un père de famille qui a perdu son fils Jesse en 2012 et qui a demandé au réseau social s’il pouvait avoir accès à une vidéo ‘Look Back’ de ce dernier sur son compte.

 

[quote]‘Nous n’avions pas initialement prévu de réaliser des vidéos pour commémorer les comptes, mais la demande de John est allée droit au coeur de toutes les personnes l’ayant entendue, y compris les nôtres’ explique le service.[/quote]

Néanmoins, cette démarche s’avère déjà très critiquée, certains n’hésitant pas y voir une manière de conserver les données des utilisateurs décédés.

Le site Gawker exprime ce point de vue sans équivoque

[quote]Ce changement ressemble à ça:
‘Respectons la volonté du défunt, mais en réalité, c’est plus “Profitons du fait que nos paramètres de confidentialité sont toujours extrêmement incohérents et confus.
Personne ne peut se plaindre de ça une fois mort !‘[/quote]

Le réseau social précise qu’il compte encore travailler sur l’optimisation de l’accès aux comptes des personnes décédées.

On imagine que Facebook va devoir s’expliquer davantage et rassurer la communauté rapidement avant que les autorités de défense de la vie privée ne décident de s’en mêler.

0
0

Laisser un commentaire