Secunews

Étiquette : espionnage

La Cnil accuse le robot ‘I-QUE’ et la poupée ‘Cayla’ d’atteinte grave à la vie privée des enfants
High-TechPiratagesSmartphones/tablettes

La Cnil accuse le robot ‘I-QUE’ et la poupée ‘Cayla’ d’atteinte grave à la vie privée des enfants

À trois semaines des Fêtes, les jouets connectés suscitent quelques craintes, en raison de leur manque de sécurité, ce lundi, la Cnil a mis en demeure un fabricant hongkongais de deux jouets connectés, le robot I-QUE et la poupée Cayla. S’ils s’invitent en nombre sur les listes au Père Noël, les jouets connectés suscitent quelques…

L’appli ‘Bose Connect’ du fabriquant Bose vend vos infos personnelles à des annonceurs.
High-Tech

L’appli ‘Bose Connect’ du fabriquant Bose vend vos infos personnelles à des annonceurs.

L’appli ‘Bose Connect’ pour Android et iOS, permet de modifier des réglages de certains casques et haut-parleurs de la marque (également vendus en Belgique) pour générer une meilleure expérience d’écoute. Mais cela vaut aussi son pesant d’or pour Bose même, puisque toutes sortes d’informations personnelles disponibles sont ainsi collectées et envoyées à des partenaires qui,…

Proximus, Mobistar, Base et ING Belgique, sont des clients de Gemalto, piraté par la NSA et le GCHQ
High-TechInformatiqueJeux-VidéosPiratages

Proximus, Mobistar, Base et ING Belgique, sont des clients de Gemalto, piraté par la NSA et le GCHQ

Les opérateurs belges de télécommunications Proximus, Mobistar et Base sont client de Gemalto, le plus grand fabricant mondial de cartes SIM qui aurait été piraté par les services secrets américains (NSA) et britanniques (GCHQ), des conversations de clients ont vraisemblablement pu être écoutées. Proximus a confirmé qu’il est client de Gemalto. [quote]“Gemalto est un acteur…

La NSA a utilisé Angry Birds pour espionner les smartphones
Informatique

La NSA a utilisé Angry Birds pour espionner les smartphones

Des dizaines d’applications, dont Google Maps, Facebook ou Angry Birds, sont concernées. L’Agence nationale de sécurité (NSA) et son homologue britannique (GCHQ) ont lancé en 2007 un programme conjoint visant à collecter un maximum de données personnelles via les applications mobiles, indiquent le New York Times, le Guardian et ProPublica sur base de documents récents…