Secunews
Internet Piratages

Attention à la vidéo d’une femme battue à mort sur Facebook

Attention à la vidéo d’une femme battue à mort sur Facebook

L’arnaque n’est pas originale, mais elle réussit néanmoins à se propager largement sur Facebook et reste un moyen efficace pour les pirates de générer des revenus.

Le principe est simple:
Un de vos amis partage un lien sur son compte vers ce qui semble être une vidéo macabre, avec en guise d’extrait deux femmes en train de se battre, et le texte qui l’accompagne, ‘[Vidéo triste] Frappée à la tête, elle meurt pendant l’altercation.’

 

facebook,scam,video,arnaque,

facebook,scam,video,arnaque,

 

 

La vidéo a été partagée par un de vos amis, et l’adresse indique qu’il s’agit d’une vidéo du site d’information ‘Fox News’ (vous ne prenez aucun risque, a priori.)

Après avoir cliqué, vous vous rendez donc sur Fox News.
Mais l’imitation du fameux groupe médiatique ne repose que dans le nom du site, visuellement, la page a l’apparence de Facebook, de plus, l’image qui présente la vidéo est différente de celle aperçue juste auparavant. Peu importe, vous êtes décidé maintenant que vous avez franchi le premier pas, vous voulez regarder la vidéo.

Vous devez partager la vidéo pour pouvoir la regarder, une pratique classique concernant les arnaques sur Facebook.

fbvideoscam2

 

Notez que pour une fois, il vous est demandé explicitement de partager la vidéo, l’arnaque ne fait pas appel à du clickjacking.

Intrigué, vous partagez donc la vidéo (avant de l’avoir vue, donc) sans tenir compte du fait que ce procédé devrait vous mettre la puce à l’oreille… et enfin, vous allez pouvoir la regarder !

C’est le déclenchement de l’arnaque et à ce stade que les escrocs vont commencer à gagner de l’argent.

En effet, pour vérifier votre âge le site qui ressemble à Youtube vous demande de remplir un questionnaire en ligne.

Le vrai Youtube, évidemment, ne vous demandera jamais de remplir un quelconque sondage pour regarder une vidéo (au pire, la restriction d’âge vous empêchera d’accéder à un contenu.)

En redirigeant les internautes sur des plateformes de sondages en ligne, les escrocs passent par l’affiliation pour être rémunérés (plus les internautes répondent aux questionnaires, plus les escrocs gagnent d’argent.)

Si vous êtes tombé dans le panneau, pas de panique, commencez par supprimer ce que vous venez de partager et prévenez vos amis de l’arnaque.

Les précautions de base sont les remparts à la diffusion de ce type de liens malveillants.

Ne cliquez pas sur tout et n’importe quoi, pensez-y deux fois avant de partager un lien, cela rendra le travail des arnaqueurs bien plus difficile à exercer.

 

0
0

Laisser un commentaire