Secunews
Internet

Facebook ajoute la fonction Community Help à son Safety Check

Facebook ajoute la fonction Community Help à son Safety Check

Facebook a mis à jour sa fonction de sécurité Safety Check
Ce nouvel outil, appelé Community Help, offre la possibilité aux utilisateurs de demander de l’aide ou de prêter main forte pendant une catastrophe.

Elle permet par exemple de trouver de la nourriture, un abri ou un moyen de transport, pendant une crise.

Facebook a lancé son ‘Safety Check’, en 2014, pour permettre aux membres du réseau social d’indiquer à leur famille ou leurs amis qu’ils sont en sécurité lors d’événements dramatiques.

Les Français l’ont découvert le soir du 13 novembre 2015.

Depuis novembre 2016, il peut être activé par les internautes eux-même sans attendre l’initiative du réseau social.

Ce nouvel outil évoque le hashtag #PortesOuvertes utilisé sur Facebook et Twitter par les internautes lors des attentats de Paris et de Nice.

Comment cela se présentera ?

[quote]’La fonction ouvre un forum sur lequel les victimes d’inondations, de tremblements de terre, d’incendies ou tout autre type de catastrophes, peuvent demander de l’aide’, a expliqué la vice-présidente de Facebook, Naomi Gleit.

‘En temps de crise, être connecté est plus important que jamais’, dit-elle.

‘Safety Check a été activée des centaines de fois, mais nous savons que nous pouvons faire plus pour donner à la communauté les moyens de s’entraider’, ajoute Naomi Gleit. [/quote]

Cette nouvelle fonction a été inspirée par les membres de Facebook qui utilisaient le réseau social pour organiser l’aide aux personnes après des catastrophes telles que les inondations à Chennai, en Inde, à la fin 2015.

Quand sera-il activé ?

Le ‘Community Help’ ne fonctionne que lorsque ‘Safety Check’ est activé.

Facebook active son ‘Safety Check’ après avoir reçu des alertes des agences mondiales de signalement de crise et un volume important des messages concernant un incident sur le réseau social.

[quote]Dans l’hypothèse d’une catastrophe naturelle ou accidentelle, l’outil d’aide communautaire sera également déclenché, assure Naomi Gleit.[/quote]

Concrètement, dans cette nouvelle version, le safety check peut être enclenché après que plusieurs utilisateurs ont publié un statut à propos d’un événement difficile autour d’eux.

Facebook n’a pas expliqué comment il comptait se prémunir des ‘trolls’, ces internautes qui aiment provoquer la polémique en ligne, ou d’éventuelles utilisations frauduleuses de ce nouveau Safety Check, par exemple en signalant massivement un danger qui n’existe pas.

Pour les premières semaines, Facebook lançe son ‘Community Help’ dans les pays suivants:

Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Inde et Arabie Saoudite.

[quote]A mesure que nous le déploierons et l’améliorerons, nous pourrons le rendre disponible dans l’ensemble des pays, précise Facebook.[/quote]

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire