Secunews
High-Tech

Aux Pays-Bas, la police dresse des aigles pour intercepter des drones

Comment abattre les drones de loisirs lorsqu’ils pénètrent dans une zone non autorisée ?

La police Néerlandaise a peut-être trouvé une solution très « low-tech » mais efficace : des rapaces.

L’affaire de drone au dessus de zones interdites s’est soldée avec plus de peur que de mal, mais a soulevé une véritable question.

Comment contrôler efficacement les drones de loisir dans les espaces sensibles ou simplement interdits ?

Plus clairement dit: comment les abattre, surtout en milieu urbain ?

Tirer dessus avec une arme ?
Au risque de les manquer et de blesser quelqu’un.

Des solutions plus high-tech, comme un canon laser ?
Très coûteux.

Plusieurs pistes plus ou moins folles ont été évoquées, mais c’est peut-être finalement la police néerlandaise qui a trouvé la meilleure solution : des rapaces.

La formation des oiseaux de proie par une entreprise spécialisée est en cours.
Bien que le projet n’en est encore qu’à sa phase de test, l’utilisation de rapaces est une possibilité plus qu’envisagée, a fait savoir un porte-parole de la police néerlandaise.

Les aigles sont ainsi formés à repérer les drones comme des proies, à les saisir et les ramener au sol.

Une fois entraînés, ces rapaces sont capables de neutraliser un drone en quelques secondes.

Ce sont après tout des chasseurs, dotés de serres puissantes… et surtout capables de voler.

Plus de problème de balle perdue ou de précision avec un animal pouvant adapter sa trajectoire, c’est en plus une option relativement peu coûteuse et qui ne nécessitera pas un temps de développement trop important avant d’être mise en place.

Dernier avantage et non des moindres, une fois neutralisé, le drone ne risque pas de tomber sur la foule se trouvant en dessous.

La solution la plus low-tech n’est pas forcément la moins bonne.

Les autorités se donnent encore quelques mois pour tester le dressage et s’assurer de la faisabilité de la chose.

Le principal problème est en fait la sécurité des aigles!!

Les pâles des drones, et surtout sur les plus costauds d’entre eux peuvent sérieusement blesser les animaux, il faut également s’assurer que les rapaces sont capables d’intercepter plusieurs types de drones.

L’idée n’en reste pas moins très intéressante.

Voir aussi:
(Vidéo) Un drone pour capturer un autre drone invasif.


Aux Pays-Bas, la police dresse des aigles pour intercepter des drones.

0
0

Commentaires

Laisser un commentaire